Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 08:00

 

 

 

Quand je me rends à une foire aux livres, je furete parmi les tables encombrées, et je choisis des livres, bon gré, mal gré.

 

L'avantage de ce genre d'exercice, c'est que les prix sont tellement attractifs, que souvent, mes bonnes résolutions de ne pas rentrer chez moi, les bras chargés, tombent (mes résolutions et mes bras aussi).

 

Pourtant, je découvre souvent de vraies pépites, et je remercie mon instinct (et accessoirement ma fièvre acheteuse).

 

Cette fois, je vous parle d'un livre, qui, comme son titre l'indique, paraît sans prétention.

 

Il s'agit de :

 

 

Guillaume Vigneault - Chercher le vent

 

 

Le résumé :

Jack sait tout faire, avec courage, drôlerie, délicatesse. Pêcher la truite, piloter un Cessna 172 qui tousse un peu trop, et même limiter les dégâts lorsqu'il s'écrase au décollage. Jack est capable de kidnapper un copain maniaco-dépressif pour l'arracher aux griffes de l'hôpital, partir avec lui sur les routes, chercher le vent.

Oui, Jack est certainement doué pour la vie, mais pas pour le mauvais côté de la médaille : accepter la stupide malchance qui a voulu que le zinc se crashe et que Monica y perde l'enfant qu'elle attendait de lui, là, dans son ventre.

Aucun doute, Guillaume Vigneault  signe l'acte de naissance d'une nouvelle littérature québécoise.

Le portrait d'une génération, une façon d'aimer et de se quitter qui lui appartient en propre.

 

 

Guillaume Vigneault, né le 5 août 1970 à Montréal.

 

 

Il est le fils du chanteur Gilles Vigneault.

 

 

Après avoir obtenu un baccalauréat en études littéraires à l'Université de Québec à Montréal et avoir commencé des études de maîtrise dans le même domaine, il a décidé de se consacrer à sa passion, l’écriture. Marqué, plus jeune, par la lecture d'Albert Camus, d’Ernest Hemingway et de Fédor Dostoïevsky, il se sent aujourd’hui certaines affinités avec  Jean Paul Dubois et Philippe Djian.


Chercher le vent est un livre à succès au Québec depuis sa parution en octobre 2001 et il est publié en anglais chez Douglas and McIntyre. Chercher le vent a en outre fait l'objet de traductions en russe et en norvégien.

Il a été le porte-parole de la Journée Mondiale du livre et du droit d’auteur.

 

J'ai bien aimé, et je ne suis guère surprise qu'il ait des affinités avec Jean Paul Dubois et Philippe Djian (j'ai retrouvé un style proche de ces deux auteurs que j'aime beaucoup, par ailleurs).

 

Et petit clin d'oeil à son papa :

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Carson 06/11/2010 08:43


idem !


Véro 05/11/2010 21:44


Carson : vie saine, vie saine...c'est vite dit!
Le personnage principal (le narrateur) est quand même qqu'un de particulièrement torturé (mais j'aime bien ça, les gens avec des failles).


Carson 03/11/2010 23:47


Et hop,encore un de commun dans nos bibliothèques !
J'appelle ce genre les livres-doudou ou réconfort,grands espaces,air frais et vie saine,complètement revigorant !
Bises


Présentation

Recherche

Archives

Catégories