Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 08:00
 
La semaine dernière je suis allée au cinéma; j'étais pas trop décidée pour autant.
 
Je suis allée voir "du vent dans mes mollets".
En fait, cela me tentait moyen d'aller voir un film reposant sur l'histoire d'une petite fille, dans les années 1980.
 
Mais comme j'avais lu de bonnes critiques, je me suis laissée tenter (j'ai autant de personnalité qu'une endive).
 
Et je n'ai pas regretté (des fois, il faut accepter d'être une endive).
 
C'était très bien.
 
L'histoire:
 
Rachel Gladstein a neuf ans, une maman merveilleusement étouffante, un papa drôlement cynique, et une mémé adorablement mortifère.
Rachel rêve d’être aimée de sa blonde et vacharde maîtresse, de faire partie du club des amies de Barbie, et de devenir l’unique amie de Marina Campbell parce que sa maman est morte et que son papa est un baron anglais.
Mais c’est la rentrée des classes, Rachel dort avec son cartable et pisse au lit, sa mère lui impose de commencer une thérapie avec une psy hors du commun et par dessus le marché, Valérie, la petite grosse effrontée la harcèle pour devenir sa copine.
Quand l’adversité s’acharne, à quoi bon lutter ?...
 
De bons moments , plein de droleries, d'espièglerie, de profondeur...
 
Et de très bons acteurs (bon, je me demande quand même si l'apparence d'Agnès Jaoui était voulue ou pas, parce qu'elle a beaucoup changé).
 
Bref, tout ça pour dire qu'il ne faut pas toujours lutter contre l'endive qui est en nous, et je vous recommande de voir ce film (et de me donner votre avis sur la question posée plus haut, à savoir, Agnès Jaoui est-elle comme ça maintenant dans la vraie vie?)
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Archives

Catégories