Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 08:00

 

 

 

L'autre jour, en jetant un oeil sur le blog d'Hélène (mon blog de fille), j'ai eu une envie de m'acheter un truc.

 

Cela arrive de temps en temps, que je cède à mes envies (je ne suis pas folle vous savez).

 

Il s'agit d'un lait hydratant, avec de l'autobronzant dedans.

 

J'ai un souvenir assez ému de l'autobronzant; j'en veux pour preuve une expérience juvénile, où je voulais être bronzée en un minimum de temps (au milieu des années 80, j'étais coiffée avec des cheveux mi-longs, permantés et méchées, un peu Bonnie Tyler, vous situez?).

 

Alors le bronzage en 2 temps 3 mouvement allait me rendre (encore plus) désirable.

 

Sauf que les produits de l'époque n'étaient pas vraiment au point (un prétexte que je donne aujourd'hui), et que j'ai eu la bonne idée d'en mettre sur mon visage avant d'aller me coucher (je rêvais de me réveiller le matin avec un teint californien, qui sierait parfaitement à ma coiffure).

 

Bref, l'horreur totale.

 

Je me suis réveillée avec le teint carotte et des marques de drap sur les joues.

 

Pas grave, je me suis dit; un peu de Terracota (l'autre produit typique des années 80), et le tour est joué.

 

Qu'est-ce qu'on est con quand on est jeune (je le dis maintenant, hein).

 

Tout ça pour dire que le fameux lait hydratant avec de l'autobronzant dedans me faisait quand même de l'oeil (mes 20 ans me revenaient en pleine figure, c'est le cas de le dire), mais que surtout, j'allais l'appliquer ailleurs (all my body).

 

Faut dire que je pars avec un certain handicap, étant donné que mes membres arborent un teint bidet-endive.

 

Je vous laisse imaginer ce que peut provoquer l'apparition de mes jambes par une journée ensoleillée (on se calme, pas en mini-jupe non plus).

 

Disons qu'avec moi, c'est la fête perpétuelle aux aveugles (journée des cannes blanches assurée).

 

Pas moyen de prendre un peu de couleur à ce niveau là (bon en position verticale, et en jupe longue, les UV n'arrivent pas à bon port, c'est vrai).

 

Donc, j'achète le produit, et je teste.

 

 

Déjà, l'odeur n'est pas incommandante (rappelez vous comment les autobronzants sont insupportables à ce niveau là).

 

Ensuite, il est dit que le hâle sera progressif.

 

Très bien, pas de risque démesuré.

 

Je l'ai appliqué deux matins de suite (on peut s'habiller direct après), et mes jambes et mes épaules (qui elles aussi sont raccord), sont légérement dorées.

 

Bon, si on le sait, on voit bien que c'est pas un bronzage naturel (faut dire que je passe par la case brûlure d'habitude avant de bronzer); et j'ai arreté le 3e jour (je redoutais le too much).

 

Si j'étais consciensieuse, je n'aurais pas le dessus du pied légèrement orangé, et les côtés tout blancs; pour autant cela m'a enlevé un petit complexe, concernant la blancheur de mes membres (pour le ventre et le dos je m'en fous, je ne vis pas en maillot de bain)

 

Et pour ça, je dis bravo.

 

Je vous dirai si je continue, faut que je trouve la bonne cadence d'application, d'abord.

 

PS1 : les aveugles sont un peu déçus de cette trouvaille, vous comprenez.

PS2 : j'ai pris le produit "peaux claires", vous comprenez aussi.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Véro 03/06/2012 08:55

Sophie : y a de raison que ça change!! (enfin pour le roulage de pelles pendant les slows, il y a longtemps que je n'ai pas pratiqué, mais c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas!) ;-))

Sophiefromthetrain 02/06/2012 09:38

Je kiffe toujours "total eclipse of the heart" et rouler des pelles sur les slows, j'adore ta façon d'être jeune et conne car je le suis et avec bonheur! definitely ;))))

Véro 01/06/2012 14:00

Stéphanie : soyons franches, la quantité d'autobronzant dans ce lait hydratant est faible, donc pas de risque de teint carotte.
Et pis, cela "m'oblige" à me crémer les gambettes, donc double effet "kiss cool".
Martine : Essaie, tu verras, c'est un bon compromis finalement (rapport qualité-prix).
Quand un mini-short pour travailler dans les massifs de fleurs, je suis d'accord, cela risque d'être un peu "too much"....quoique les messieurs du quartier seraient sans doute ravis!!!
Sophie : Pareil, essaie ce truc; franchement ça coute 8€ (donc moins cher que le Clarins), et si cela ne convient pas, cela fait moins mal au portefeuille.

Oui les filles, ma structure capillaire de mes 20 ans ressemblait à celle de Bonnie Tyler (et je kiffais "total eclipse of the heart", je pensais qu'un joli garçon me serrerait dans ses bras et me
roulerait des pelles, en dansant le slow sur cette chanson).
Quand je vous dis qu'on est con quand on est jeune, je viens de le prouver, nan?? ;-))

sophiefromthetrain 01/06/2012 10:36

Ton billet m'a bien fait rire. Grande époque de celle de Bonnie Tyler ! Et du coup je me sens moins seule coté cannes blanches, on me surnomme Snowhite, c'est dire... Je me souviens avoir testé
l'autobronzant de chez Clarins il y a quelques années et j'avais été complètement bluffée car ma peau avait vraiment l'air doré naturellement, pas d'amas orange, pas de raccords... mais si tu me
dis qu'on en trouve un top en grande surface, youpi ! :)

martine 01/06/2012 09:08

J'ai aussi un souvenir assez décevant des autobronzants: couleur carotte et marron craquelé sur les genoux et les coudes. Des progrès ont dû être réalisés en la matière. Il faudra peut-être que je
teste pour essayer de combler le différentiel entre le haut de mon corps (visage, épaule, bras, nuque) et le bas.
Car rappelle-toi je travaille en plein air, qu'il pleuve, neige ou vente ou... que le soleil brille. Ca arrive sisi! Et donc je suis joliment dorée en haut et couleur cachet d'aspirine sur les
jambes, comme si les 2 parties de mon corps vivaient sous des latitudes différentes. Alors peut-être que l'autobronzant est LA solution. Car aller bosser en mini short ne me parait pas
raisonnable...

Présentation

Recherche

Archives

Catégories