Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 08:00

 

 

Je sais.

 

J'ai souvent un train de retard (je ne suis pas dans le bon TGV quand il faut).

 

Après en avoir entendu (et surtout lu) beaucoup de bien, je me suis laissée tenter par ce livre :

 

Le mec de la tombe d'à côté

 

 

Le résumé:

 

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune.

Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres.

Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment.

Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision.

Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie.

Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante.

C'est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d'amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.

 

 

L'auteur :

 

Née en 1944, Katarina Mazetti est journaliste à la radio suédoise.

Auteur de livres pour la jeunesse et de romans pour adultes, elle a rencontré un succès phénoménal avec "Le Mec de la tombe d'à côté", traduit en de nombreuses langues.

Son œuvre est publiée en France par les éditions Gaia.

 

Mon avis :

 

J'ai beaucoup aimé ce choc des mondes et des cultures, entre deux personnes qui idéniablement sont attirées, mais qui s'interrogent quand la réalité reprend ses droits (j'aime les personnes qui s'interrogent, c'est vrai) (malheureusement c'est fatigant, je me fatigue moi même).

C'est bien écrit, chaque moment de l'histoire est vue par l'un puis par l'autre.

Ce qui permet d'avoir un point de vue commun (ou souvent différent) sur une situation.

Comme quoi, nous ne percevons pas les choses de la même façon (en général; entre un homme et une femme en particulier).

Il parait que la suite de cet ouvrage est sortie.

Je vais certainement me le procurer, parce que je suis curieuse de ce qu'il est advenu de cette affaire(les histoires passionnelles, oscillant entre rupture et retrouvailles m'interpellent).

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Véro 02/05/2011 17:55


Cécile : oh ben tu sais, le coté cliché, il faut le prendre au 2e dégré, (c'est vrai que tous les agriculteurs ne sont pas incultes, surtout à l'heure actuelle).
Pour autant, je connais ce milieu (j'en viens), et je peux te dire que ce n'est pas aussi cliché que ça...
C'est plutôt que leurs préoccupations quotidiennes sont souvent à 100 000 lieues de considération culturelle, et que souvent leurs éducations ne leur ont pas donné une certaine ouverture d'esprit,
et que, dans leurs campagnes reculées, a part un ciné (et encore), y a pas beaucoup de moyens non plus.
Tu sais, j'en connais plein qui n'ont pas eu la chance qu'on les encourage à faire des études...(mes parents ont été un peu des extras terrestres de ce côté là).
Sinon, côté concierge, j'en connais pas des masses qui ont la science infuse non plus...(le mien carbure à la Kronenbourg toute la journée, ne sait pas s'exprimer, et est un triste con à ses
heures).


Cécile de Brest 29/04/2011 21:25


Je l'ai lu il y a quelques années et je n'ai pas aimé du tout.
Je trouve tout ça très convenu et plein de clichés : pourquoi un agriculteur serait-il inculte ? Bref, je n'ai pas aimé, un peu dans la veine de L'élégance du hérisson avec ses clichés sur les
concierges !!


STEPHANIE 28/04/2011 15:15


Waouh encore un qui a l'air sympa.... je suis comme toi maintenant ma PAL ne fait que grandir!!
Je lis essentiellement dans le train et en ce moment je suis de moins en moins seule ( mes collègues sont souvent là ) et du coup je n'attrape pas mon bouquin.
Il faut que je trouve une autre moment alors........ réfléchissons.........


Présentation

Recherche

Archives

Catégories