Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 08:00

 

Lors de mes passages chez mes parents (c'est à dire souvent), un de mes (seuls) plaisirs est de me plonger dans la lecture (surtout avant de dormir).

 

Comme je n'ai pas toujours la tête sur les épaules, et l'esprit au bon endroit, une des dernières fois, j'avais oublié mon bouquin en cours.

 

Alors, j'ai fureté sur les étagères paternelles, et j'ai trouvé un livre intitulé : Pourquoi le ciel est bleu?

 

 

Autant dire que mon oeil a été attiré.

 

Alors j'ai commencé ma lecture...et je n'ai pas lâché l'affaire jusqu'à la fin.

 

Non pas que le genre relève d'un thriller prenant, ou d'un mystère à élucider, mais cette histoire familiale m'a touchée.

 

Parce que j'y ai retrouvé un peu de la mienne, avec des aïeuls ayant vécu à une époque pas si lointaine, à la campagne et dans la sueur.

 

Julien Signol, mon grand-père paternel, ne sut jamais lire ni écrire, et moi, son petit-fils, je suis devenu écrivain.

Grâce à lui bien sûr, grâce à mes parents, à leur travail, à leur courage, à tout ce qu'ils m'ont légué.

Et pourtant, il a fallu plus de quarante ans à Julien pour oser poser à son fils la question à laquelle sa mère avait répondu par une gifle cruelle quand il avait sept ans : "Pourquoi le ciel est bleu ?"

Il en était resté meurtri, comprenant vaguement que l'enfant d'une domestique, veuve de surcroît, n'avait pas le droit de lever la tête vers le ciel.

Cette scène ne s'est pas déroulée au XVIIIe siècle, mais à l'orée du XXe...

Les hommes souffrent, luttent, pour que leurs enfants vivent mieux qu'eux. Julien en est un humble exemple : en échappant à un destin écrit d'avance, il a réussi à conquérir sa dignité, à offrir à ses fils tout ce qui lui avait manqué. N'est-ce pas encore aujourd'hui, malgré les différences de modes de vie, le but de tous les hommes et de toutes les femmes dans un combat qui demeure et demeurera toujours le même ?

 

J'ai pensé à mon arrière grand père Joseph, qui durant la guerre est rentré en permission; s'approchant de son village, il s'aperçut qu'il y avait du monde à l'église.

 

En arrivant chez lui, il apprit qu'à ce moment même, avait lieu les obsèques de sa femme, décédée en mettant au monde son 5e fils....

 

C'était en 1916.

 

L'auteur de livre est Christian Signol, auteur connu pour raconter des histoires de ce genre (que mes parents adorent).

 

 

J'ai donc emprunté d'autres livres de lui, dans la bibliothèque familiale...

 

Je vous raconterai.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Archives

Catégories