Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 08:00

 

 

 

En ce moment, je suis pas mal en observation de ce qui se passe autour de moi.

 

Et pour ne rien vous cacher, je m'observe aussi moi même.

 

Et ce qui revient assez souvent, c'est que je constate qu'il existe souvent des attitudes que je qualifie de "se contenter de peu".

 

Pour autant, je sais très bien que l'on ne peut pas toujours faire le maximum, il faut de l'énergie, de la motivation, et de la reconnaissance.

 

Souvent, se contenter de peu est aussi salutaire, car il n'est pas toujours nécessaire de faire des moulinets avec les bras, il vaut mieux parfois faire profil bas, que de s'engager dans une lutte inutile.

 

Seulement, je reconnais que ce qui me flatte, me plait, me séduit, tient souvent à des attitudes courageuses, à essayer de donner le maximum de ce que l'on peut, pour ne pas regretter ensuite.

 

Le courage alors, est pour moi le moyen de capitaliser de la confiance en soi, de se dire que l'on a fait ce qui nous semblait juste, à condition bien sûr, que cela nous corresponde.

 

J'en veux pour preuve l'attitude de l'équipe de France de football samedi soir, qui a baissé les bras avant de s'engager.

 

Rien à voir avec la défaite, car on peut toujours perdre (ou en tout cas ne pas toujours gagner), mais au moins, la désinvolture dont ont fait preuve les joueurs, et leurs manques d'engagement, ne peut que les conduire à du désamour.

 

Et dans la vie, je crois que c'est pareil.

 

On ne peut pas faire illusion bien longtemps.

 

L'engagement, le courage, l'implication, même si cela ne mène pas au résultat escompté, sont des valeurs importantes à mes yeux, et j'aurai beaucoup plus d'indulgence face à quelqu'un qui n'a pas réussi, à condition qu'il ait au moins essayé.

 

Gianluigi Buffon

 

Cela me parle aussi, parce que je crois que je fais partie de cette catégorie de personnes.

 

Et qu'une de mes devises est de faire le mieux que je peux, et que même si je chute, je suis en paix avec moi même.

 

PS : le joueur sur la photo (au cas où vous ne l'auriez pas reconnu, c'est le gardien de l'équipe de foot italienne, Gianluigi Buffon) (beau gosse, grand talent, grosse combativité).

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Véro 26/06/2012 09:31

Martine : bon, que l'on ne se méprenne pas...avoir recours à la pizza-salade au lieu du bœuf bourguignon est tout à fait compréhensible (je le fais moi même).
Ce qui m'a fait réagir pour écrire ce billet, c'est l'attitude des bleus, et pour largement, certaines attitudes autour de moi (professionnelles par ex) où certains remettent au lendemain, ce
qu'ils pourraient faire la veille, et du coup, me mettent dans l'embarras.

Après, relationellement, je remarque aussi que certains prennent le pli de ne pas faire ce qu'ils peuvent (par paresse, par négligence) pour le bien être d'autrui.
Et ça, ça me gonfle.

martine 25/06/2012 21:19

Il serait intéressant de savoir ce qui est "peu" pour Véro.

Je rejoins Stéphanie. Et Véro sait que dans ma famille, se battre et aller chercher ce que l'on veut plutôt que de pleurer sur son sort, ça nous connait!

Alors toute cette énergie déployée pour atteindre son but, fait que pour les petites choses du quotidien, il peut y avoir des jours sans, un peu d'usure. Et là, je vais me contenter de peu... genre
pizza-salade en étant admirative devant celles qui arrivent, après une journée de travail, à concocter un boeuf bourguignon.

Véro 25/06/2012 16:27

Sophie : pareil, je dirais pas mieux.
Quelle bande de petits cons!!

Et Buffon, ton avis???

Stéphanie : je fais le distinguo entre "se contenter de peu" et "se contenter de ce que l'on a"; pour moi ce n'est pas pareil.
Dans le 1er cas, j'y vois de la paresse (à une nuance près, on peut pas toujours faire plus, où c'est pas toujours la peine)
Dans le 2e cas, j'y vois de la sagesse et de la prise de conscience (ce qui n'empêche pas d'avoir de l'ambition, des projets, des rêves).

Coté professionnel, je crois quand même que souvent la méritocratie paie...(contrairement au foot où même sans méritocratie, ça paie (bien) quand même).

La dernière nouvelle : les joueurs de l'équipe d'Italie ont décidé de renoncer à leurs primes de match pendant cet Euro, eux égard aux supporters et à la crise qui frappe le peuple italien.
Moi je dis, la classe!!!!

Contrairement aux bleus qui n'ont pas daigné (à part 2 ou 3) aller serrer les mains des supporters (50) qui les attendaient (depuis 2h sous la pluie) au Bourget...

Allez maintenant FORZA ITALIA!!!!!!!!

stephanie 25/06/2012 15:34

Côté foot, sans commentaire!!! Ils se comportent comme des enfants gâtés ( même si je ne m'y connais pas, je suis l'actualité tout de même)et leur attitude me dégoute.

Quant à se contenter de peu,je te rejoins assez même si j'ajouterais quelques précisions à mon propos:

dans certains cas ,savoir se contenter de peu ou de ce que
l'on a, peut permettre de ne pas "jalouser" ses proches On en veut pas toujours plus pour épater la galerie.
On savoure son bonheur, chaque jour, avec ce que l'on a.

Par contre, je dirais que dans le milieu professionnel(surtout celui là) c'est beaucoup moins "applicable".
On aspire toujours à progresser,à apprendre pour mieux s'épanouir et là la bataille est tellement rude qu'on ne peut se contenter de peu.
Il faut sans cesse se "battre" , se remettre en question, prouver ce que l'on vaut.

sophiefromthetrain 25/06/2012 15:31

Benzema à la sortie du match : "on a tous fait un gros match, on est allé en quart de finale c'est bien..."
Tu m'étonnes, 100 000 euros de PRIME (on ne parle pas de salaire, hein) pour être allés en quart de finale de l'Euro. Qui a déjà eu 1 centime de prime pour faire acte de présence au boulot ?
Je suis dégoutée et très en colère, j'ai honte pour eux, je me demande comment on peut laisser dire de telles énormités et laisser passer de tels comportements. Combien sont virés pour 100 fois
moins que ça ? Je pense aux supporters qui ont économisé pour s'offrir le voyage, à ceux qui luttent pour garder leur boulot et dont le réconfort est de se poser devant un match, aux gamins qui ont
besoin de héros et les cherchent sur le terrain, je pense à eux et j'ai mal.
Heureusement qu'il y a d'autres équipes pour nous faire rêver, (FORZA ITALIA !) j'ai adoré le match d'hier soir, de l'esprit d'équipe, du respect, des joueurs engagés, passionnés, impliqués, du
foot quoi !

Présentation

Recherche

Archives

Catégories