Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 08:00











Déjà, à la base, Frédéric Beigbeder j'aime bien.
Pas tant la personne, que je ne connais ni des lèvres, ni des dents, mais plutôt l'auteur.

Je crois que j'ai tout lu de lui, et pas instant, je n'ai été gavée (et croyez moi, pour gaver une oie, c'est pas compliqué).

Jusque là, j'avais mis tout en haut de la pile, Windows on the World, qui se déroule dans les tours jumelles du World Trace Center durant les attentats du 11 septembre 2001, pour lequel il reçoit le prix Interallié en 2003.

J'avais entendu que son dernier ouvrage, Un roman français, était plutôt bien perçu par la critique.

Il a reçu le Prix Renaudot, en novembre dernier, pour ce roman.

Au détour de mes achats de livres, je l'ai glissé dans ma PAL (pile à lire).

Et je l'ai lu d'un trait.

En fait, il tombe le masque du cynique tête à claques pour aborder de front son enfance et adolescence, très marquées par le divorce de ses parents.

Son roman commence lorsqu'il est placé en garde à vue, après une interpellation par les flics, alors qu'il était en train de sniffer une ligne de coke sur le capot d'une voiture, à la sortie d'une soirée.

Cela se lit bien, on fait des allers et retours incessants entre les deux périodes marquantes de sa courte vie, qui finalement peuvent permettre de comprendre pas mal de choses sur sa personnalité, et sa perception des évenements.

Où comment une ligne blanche sur un capot engendre une série de lignes noires, sur le papier.

Cela permet aussi de se rendre compte, que la séparation des parents (s'ils sont eux-êmes très affectés par cette nouvelle vie), est particulièrement perturbante pour un enfant, un ado, voire même pour l'adulte qu'il deviendra.

En plus, j'ai une affection non dissimulée pour les grands bruns ténébreux, à l'esprit torturé.








On ne se refait pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

turquoise 09/02/2010 15:04


Cécile : c'est ce que j'avais pensé aussi !

Tiens, postuler comme juré d'un prix , quelle bonne idée ! maintenant que je vais avoir du temps à moi, j'ai bien envie de me lancer ...


Cécile de Brest 08/02/2010 19:20


@ Turqoise : avec du Parfait Amour, oeuf corse !!
@ Véro : je note !
ps : moi non plus et pourtant, il paraît qu'ils reprennent quelques jurés d'une année sur l'autre.


Véro 08/02/2010 18:16


@ Cécile de Brest : eh ben essaie déjà avec Windows of the World, il a du sortir en poche...je suis certaine que tu vas aimer! ;-))
J'ai pensé à toi l'autre jour, dans ma PAL, j'ai glissé le rapport de Brodeck (très bonne critique, et toi aussi tu avais bien aimé)...
J'en dirai plus quand je l'aurai lu (la pile est assez haute pour l'instant!)
Sinon, j'ai pas été sélectionnée pour faire partie du jury des lecteurs du Livre de Poche, zut alors...;-((

@ Turquoise : le maquillage, le maquillage...quelle folie!!


turquoise 08/02/2010 17:51


La photo est nettement mieux que d'habitude, en tout cas ! ouaouh, les yeux verts ! ( et du coup je m'amuse à me demander comment je les maquillerais s'ils étaient à moi ... )


Cécile de Brest 08/02/2010 13:45


Alors moi, Beigbeder, le personnage, j'aime bien !
Par contre, j'ai lu Au secours pardon (enfin, quand je dis, j'ai lu, je devrais dire, j'ai commencé) et je n'ai pas supporté.
Un bavardage infâme, de la pornographie à chaque page (ou plutôt à chaque ligne)crotte ! On n'est pas obligé de parler de cul pour vendre un livre (ou un film d'ailleurs).
Donc bref, tu auras compris, je n'ai pas aimé.
Mais je ne demande qu'à changer d'avis, j'attendrai quand même qu'il sorte en poche...


Présentation

Recherche

Archives

Catégories