Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 08:00

L'avantage d'avoir des amis, c'est que ceux-ci connaissent vos goûts (et souvent on les partage, sinon pourquoi serions nous amis, je vous le demande?).

 

Avec le parrain de ce blog, nous échangeons très souvent sur nos lectures.

 

Nous nous prêtons des livres (voire il m'en offre), et ça fait mouche quasi tout le temps (je dis quasi, parce qu'il a essayé de m'initier aux polars, et ça ne m'a pas plu).

 

En même temps, on ne peut pas reprocher aux amis d'essayer de vous ouvrir à d'autres univers, et de vous initier à d'autres pratiques.

 

La semaine dernière, le parrain me prête un livre, en me disant : "il est génial, je suis sûr que tu vas aimer" (pas fou le bourdon).

 

 

Déjà le titre : "un très grand amour" ne pouvait pas laisser mon petit coeur de midinette, insensible.

 

Je l'ai lu d'une traite, et franchement j'ai beaucoup aimé.

 

Le résumé :

Sur son lit de souffrances, quelques semaines avant de mourir, maman m'avait mis en garde :
- Qu' est-ce que c'est bête, un homme.
- Je ne comprends pas.
- C'est bête, égoïste, et pas fiable. Antoine. Promets-moi de ne jamais te comporter comme un homme.
Je me souviens que j'avais hoché la tête. Encore une promesse que je n'ai pas tenue.

Je suis toujours resté à l'affût. Même quand j'étais heureux en ménage, ce qui fut souvent le cas, je continuais à rechercher le très  grand amour, celui qui, selon Spinoza, constitue un "accroissement de nous-mêmes".
C'est exactement la sensation que j'éprouvais en observant la jeune fille aux cheveux d'or.

Je m'accroissais. Je m'élevais aussi.

 

Ce livre n'est pas une bluette, c'est une apocalypse intime.

 

Ecrit par Franck Olivier Giesbert, il se veut être le révalteur de ce pourquoi les êtres sont sur cette terre : la recherche du très grand amour, et le chemin a parcourir (pour beaucoup d'entre nous), pour y parvenir.

Et encore, quand il nous semble l'avoir trouvé, est-ce vraiment "un très grand amour", où le suivant sera-t'il celui là?

 

 

 

Merci au parrain pour cette découverte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Véro 23/08/2011 14:15


Stéphanie : merci pour l'info! Je note sur mon agenda, j'ai bien envie d'y aller (dis le parrain, tu viens avec moi?)


STEPHANIE 23/08/2011 12:45


Info Besac: Franz Olivier Giesbert sera à Besançon le 8 Septembre à la Brasserie du commerce pour une rencontre appelée "café littéraire" en prélude au 10ème anniversaire du salon du livre "les
mots doubs"


Véro 30/03/2011 14:41


Stéphanie : c'est pas grave, t'es ma copine quand même.
J'en ai d'autres à te prêter. ;-)


STEPHANIE 30/03/2011 11:01


Bon, je vais peut être gâcher le tableau mais je n'ai malheureusement pas accroché sur ce livre.
Je n'y arrive pas, c'est décousu, les rappels incessants de ce qu'il a pu ou est en train d'écrire m'agacent.
Bref je ne l'ai même pas terminé. Il est rangé.
Je passe au suivant!!


Le parrain 24/12/2010 09:46


Quel enthousiasme Marraine !! :)

Evidemment, je n'ai pas le talent d'écriture de FOG, mais j'aurais aimé écrire un livre comme ça..
Je ne crois pas que le quotidien, les enfants..tuent la passion. Au contraire, tout ça devrait l'alimenter, l'entretenir et pourquoi pas l'augmenter !
Je sais, c'est peut-etre naif (on m'a même déjà dit que j'étais un idéaliste de l'amour), mais je crois que dans ce domaine, le meilleur doit toujours être à venir, sinon, ça n'a aucun interêt..


Présentation

Recherche

Archives

Catégories