Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 08:00

 

 

Voilà, la grande prêtresse est de retour.

 

Certainement pour donner une petite leçon à cette folle de Lady Gaga, qui pense qu'elle l'a devancé (elle pense seulement, enfin quand elle pense).

 

Madonna a donné un mini concert lors du Superbowl de dimanche dernier.

 

Faut dire que 100 millions de téléspectacteurs, c'est pas rien (surtout si vous dévoilez un bout de votre sein).

 

Martin Solveig a écrit 6 morceaux de son prochain album (Madonna ne peut pas travailler avec David Guetta, qui est Scorpion, ça va pas avec elle).

 

Et elle donnera un concert le 14 juillet prochain au Stade de France.

 

 

Allez, un petit aperçu :

 

 

 

Oui, Madonna a 53 ans.

 

Des fois, elle chante en play back.

 

Mais c'est Madonna, et ça fait un bail que ça dure...

Repost 0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 08:00

 

 

C'est mot que je prononce à tour de bras en ce moment.

 

Parce qu'il n'y a pas besoin de grands discours, pour se rendre à l'évidence, en ce moment : on se gèle!

 

 

 

Cela fait déjà une semaine, et c'est pas fini.

 

Alors pour essayer d'y remédier (ou en tout cas de le supporter), il convient de prendre des dispositions.

 

Au niveau de l'habillage, j'essaie d'empiler les couches (sauf qu'ensuite au bureau, je suffoque).

 

J'ai même pensé à enfiler une paire de collants sous mon pantalon, mais ce n'est pas une bonne idée, car ce n'est pas confortable, assise pas loin d'un radiateur, à mon bureau.

 

Depuis aujourd'hui, j'ai des sensations d'avoir la peau sur les jambes qui brûle (oui, paradoxalement le grand froid donne cette sensation).

 

Je passe sur les écharpes, bonnet et gants, ça va de soi.

 

Chez moi, la température est la même qu'il y a quelques jours, sauf que j'ai la sensation qu'il fait plus froid.

 

Celui-ci s'est infiltré dans les murs et dans le sol, je ne vois que ça.

 

Alors, avant de repartir au bureau après le déjeuner, je ferme les volets (histoire de garder un peu de chaleur, jusqu'à mon retour en début de soirée).

 

Autant vous dire que pour quelqu'un comme moi, qui attend le printemps de pied ferme, je souffre.

 

Et vous, comment vous faites?

 

PS : Et dire qu'il y en a encore pour des jours....

 

 

Repost 0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 08:00

 

 

J'aime les recueils de nouvelles.

 

Alors, quand je pense que c'est une bonne idée, j'offre ce type de livres.

 

J'ai offert celui dont je vais vous parler, et j'ai bien fait, car c'est un petit bijou.

 

La_patience_des_buffles_sous_la_pluie_David_Thomas_Lectures_de_Liliba

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

73 textes, brefs et pour la plupart incisifs.

 

On croise dans ces textes des hommes et des femmes, tels que l'on peut en croiser dans sa vie de tous les jours, heureux ou malheureux.

 

Ils peuvent être vous ou moi, sans illusions ou au contraire rempli d'espoir, et grâce au style de l'auteur, vous vous y attachez.

 

Chaque personnage se raconte avec sa façon toute personnelle de voir et d'analyser les choses, on parle d'amour et de désamour, de solitude, de bonheur et en quelques traits, l'auteur réussit avec succès à brosser des portraits plein de vie et réalistes.

 

En plus, une fois terminé, vous reposez ce livre et vous avez ensuite, quelques jours plus tard, envie de l'ouvrir de nouveau.

 

Vous l'aurez compris, c'est un vrai régal, à consommer sans modération.

 

 

Biographie de David Thomas

Journaliste de formation, David Thomas travaille entre autres pour "Teckniart", 'Elle", "Voyager Magazine" et "Mer & Océan"mais aussi pour les sites Infonie-Tiscalie et Librairing.

Après dix-huit ans de carrière, il quitte tout pour se consacrer exclusivement à l'écriture.

En 2007, il écrit  sa première  pièce de théatre "Tais toi et parle moi".

Le metteur en scène Hocine Choutri la présente pour la première fois au public français à La Manufacture des Abbesses.

 

Deux ans plus tard, Thomas publie 'La Patience des buffles sous la pluie', un recueil de soixante-treize nouvelles paru chez B. Pascuito éditeur.

Grâce à ce tout premier ouvrage, il remporte le prix de la Découverte 2009 de la Fondation Prince de Pierre Monaco.

 

En 2011, Albin Michel publie "un silenc de clairière".

L'auteur y met en scène Adrien Lipnitsky, un homme plongé dans une angoisse perpétuelle depuis le départ de son frère, un grand voyageur dont il est sans nouvelle depuis plusieurs mois. 

Incapable de supporter plus longtemps cette pression,  Adrien part le retrouver.

 

David Thomas a par ailleurs collaboré à l'écriture du scénario de 'La Femme Invisible", un film d'Agathe Teyssier sorti en salles en 2009, avec  Julie Depardieu et Charlotte Rampling en tête d'affiche.

'Un silence de clairière' a été retenu dans la dernière sélection du Prix Orange du Livre 2011.

 

 

Repost 0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 08:00

 

 

Cela m'a pris d'un coup, jeudi soir dernier.

 

Pourtant, cela faisait un moment que j'y pensais, puisqu'en visitant des blogs que j'aime bien, j'avais remarqué que le twit était devenu courant, et par conséquent un outil de communication supplémentaire.

 

Alors, jeudi dernier, je savais qu'une blogueuse que je suis, avait annoncé qu'elle allait twitter en live, devant l'émission politique de France2 : des paroles et des actes (avec François Hollande).

 

J'avais déjà vécu des soirées live-blog devant la Nouvelle Star, et je m'étais bien marrée.

 

Et comme j'aime bien les émissions politiques (rien à voir avec la Nouvelle Star, quoique), je me suis lancée.

 

 

 

 

 

L'avantage : on peut échanger (à moins de 140 caractères) avec des personnes choisies (qui ont aussi un compte twitter, ça va de soi), voire même avec des personnes inaccessibles en temps normal (rassurez-vous les stars vous regarderont à peine, tellement elles ont de fans).

 

 

L'inconvénient :cela peut être vite chronophage, si on est équipé d'un smartphone (ce n'est pas mon cas, parce que je suis toute nouvelle, et que pendant mes heures de travail, je travaille).

 

 

Voilà ma dernière trouvaille en terme de nouvelles technologies, je précise que je n'ai pas de profil Facebook, et que ma seule inscription sur un réseau social, c'est sur : copainsdavant (ça sert à rien, sauf à voir la bobine de vieux (ou vieilles) camarades de classe, c'est rigolo).

 

Mes neveux et nièces (entre 15 et 30 ans) sont en plein dans la mouvance technologique, et cela les fera certainement sourire de croiser leur vieille tata sur twitter.

 

Ou pas.

 

Repost 0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 08:00

 

 

Samedi, je suis allée faire un tour en ville (j'aime vous raconter ma vie en détail).

 

Flanant ici ou là, je suis entrée chez Sephora (lieu hautement diabolique pour celles qui ne le sauraient pas).

 

J'avais dans mon portefeuille, un petit carton de réduction (ils savent me flatter chez Sephora), valable jusqu'au 31 janvier (là aussi, c'est un pousse au crime).

 

Bon, j'avais besoin (envie) de m'acheter un nouveau mascara (mon mascara Hypnose Doll Eyes arrivait en fin de course)(il pouvait encore durer quelques jours)(mais j'avais une réduction jusqu'à pas longtemps).

 

J'ai la chance (ou pas), dans le magasin Sephora (à force d'y trainer mes guêtres), d'avoir "sympathisé" avec une vendeuse (elles veulent toutes être sympathiques avec moi).

 

Je lui expose mon problème : je cherche un mascara noir, avec une brosse à picots en plastique.

 

Ne me demandez pas d'expliquer cette nouvelle lubie, mais je crois qu'une telle brosse me fera des cils de biche (bambi, ça marche aussi), et fera défaillir tous les gentes damoiseaux que je croiserai, en clignant des yeux.

 

Et là, au lieu d'essayer de me fourguer un mascara de marque (elle m'aime bien), elle me propose d'essayer un nouveau mascara de la marque Sephora.

 

J'ai déjà essayé des produits de chez eux (j'ai la carte Sephora Gold, je peux tout me permettre).

 

Bon, avec ma "petite" réduction, et comme la vendeuse ne peut pas me vouloir du mal, j'ai acheté le bidule (la brosse à picots plastique me manquait tellement).

 

Dimanche matin, avant de remiser définitiment mon mascara Lancôme, j'ai essayé ce mascara (j'avais opté pour l'ultra black, cela devait être sublime)(j'ai du mal de jeter des trucs rapidement).

 

Et j'ai été très contente, parce que déjà, il ne fait pas de paquets, et que c'est vrai qu'il allonge bien les cils (la vendeuse me disait que cela ressemblerait au mascara "effets faux cils d'YSL" ou du "diorshow) (elle sait me prendre par les sentiments).

 

La brosse à picots, courts, est un peu étonnante à utiliser (comme si on passait pour se coiffer d'une brosse à cheveux, à un petit peigne).

 

Pour autant, le résultat est quasiment à la hauteur de mes espérances (pour les cils de Bambi, faut pas rêver, on n'est pas à Lourdes).

 

Voilà, je vous mets la photo du bidule (j'aime beaucoup la forme du tube):

 

 

"Le premier mascara Sephora qui garantit un volume indécent, pour des cils comme gonflés de matière.
Résultat : un regard outrageusement glamour !

Une formule onctueuse et épaisse, enrichie en acide hyaluronique(1), connu pour ses propriétés hydratantes.
Testée sous contrôle ophtalmologique, la formule convient aux yeux sensibles et aux porteurs de lentilles.

 

(1) dérivé de l'acide hyaluronique"

 

 

Voilà, les girls (ou les boys, s'ils veulent se maquiller pourquoi pas), ma petite contribution à un besoin ultra nécessaire, à savoir trouver un produit de maquillage qui n'est pas si mal (que ça).

 

 

Repost 0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 08:00

 

 

....on peut se détendre et rigoler :

 

Repost 0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 08:00

 

 

ça, je sais pourquoi j'aime cet homme :

 

 
 
Enfin, quand je dis j'aime, c'est certainement un peu exagéré, je devrais dire, pourquoi il me fait de l'effet.
Repost 0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 08:00

 

 

 

Alors voilà les ami(e)s, je suis allée voir ma coiffeuse, samedi matin.

 

Et je lui ai dit que je voulais ressembler à ça :

 

 

Elle était contente, parce que cela faisait un moment qu'elle voulait "bouger les lignes", concernant ma tête.

 

Ensuite, pendant la pause de la couleur et des mèches blondes, j'ai eu un doute.

 

Elle m'avait demandé si j'étais vraiment prête, car il allait falloir quand même enlever pas mal de matière.

 

Faut dire que je suis arrivée chez elle avec un carré dégradé au dessus des épaules.

 

Donc, j'allais devoir dire aurevoir à un certain confort (et un peu de chaleur dans mon cou).

 

Bon, j'ai dit banco, finalement (mais en lui demandant de ne pas faire trop court, quand même).

 

Et j'ai failli défaillir quand j'ai regardé par terre, tout ce qui tombait.

 

Au final, j'étais assez contente, bien que la ressemblance avec le modèle n'était pas franchement convaincant.

 

Mais il m'a semblé avoir reçu un sacré coup de jeune.

 

Et mes nièces que j'ai vu dimanche, ont confirmé : ça te va bien, tu as meilleure mine! (oui, elles ont 25 ans, et les cheveux courts, merci mes poulettes).

 

Donc, je vais essayer de m'y faire.

 

Et je crois que la prochaine étape, ce sera beaucoup plus de blond.

 

Comme ça, je me rapprocherai sans doute encore un peu plus d'Evelyne.

 

Mais pas par là, hein :

 

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 08:00

 

Quelques fois, j'ai envie de la littérature Chick lit (littérature de poulette).

 

Pas besoin de réfléchir, on laisse se dérouler le tapis.

 

Dernier ouvrage en date:

 

Un dimanche au bord de la piscine

 

L'auteur, Madeleine Wickham, alias Sophie Kinsella, est une habituée du genre (série culte des aventures de l'accro du shopping).

 

Pour autant, dans ce livre, on ne parle pas de shopping.

 

Un chaud dimanche de mai, entre amis et voisins, au bord de la piscine des Delaney.

Parmi les invités, Louise est venue avec ses deux filles, son futur ex-mari...et son amant.

Brusquement, une enfant fait une mauvaise chute, et le drame va prendre des proportions totalement inattendues...

Quand un avocat se saisit de l'histoire, il va entrainer chacun sur une pente glissante, bientôt hors de contrôle.

 

 

Voilà, c'est un livre à livre au bord de la piscine, et encore.

 

Jusque là, la Chick lit avait un avantage, vous apporter quelques sourires de temps en temps.

Là, ce n'est pas le cas; ce n'est pas ennuyeux mais ce n'est pas terrible non plus.

 

Suis-je claire?

Repost 0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 21:51

 

 

Bon, voilà, c'est fait.

 

La cérémonie des Golden Globes a rendu son verdict, et Jean Dujardin (appelons le John from the garden) n'a pas démérité, pour sa prestation dans "the Artist" (dont celui du meilleur acteur).

 

Après la Palme d'or à Cannes, ça comme à faire.

 

Jean Dujardin après avoir reçu le trophée du meilleur acteur de comédie lors des 69e Golden Globes pour The Artist

 

Je n'ai pas vu le film, je ne peux pas me prononcer.

 

Je crois que le seul film que j'ai vu avec John, c'est "un balcon sur la mer" (que j'ai beaucoup aimé d'ailleurs).

 

Et je le trouve, comment dire....

 

Excitant.

 

Qu'est ce que ce sera après les Oscars?

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives

Catégories