Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 08:00

 

 

Après 35 ans d’absence scénique, Cat Stevens fait son grand retour à l’occasion d’une tournée européenne exceptionnelle.

 

En France, la légende des années 70 se produira au Palais Omnisports de Paris Bercy le jeudi 26 mai 2011.

 

Il s’agit de l’unique date programmée dans l’hexagone par l’auteur-compositeur britannique.

 

Alors, pour les plus jeunes d'entre vous, petits scarabées, Cat Stevens, cela ne vous dit sans doute rien.

 

Steven Demetre Georgiou, né le 21 juillet 1948 à Londres et plus connu sous le pseudonyme de Cat Stevens entre 1966 et 1978, est un chanteur, musicien et auteu-compositeur.

 

Après avoir rencontré un grand succès dans les années 1970, Cat Stevens se convertit à l'islam en décembre 1977 et prend le nom de Yusuf Islam.

Il abandonne la musique pour se consacrer à diverses causes philanthropiques musulmanes.

Il retourne à la musique en 2006, après un silence de vingt-cinq ans, et entame en 2010 une tournée internationale.

 

Cat Stevens, c'est ça :

 

 

ou encore ça :

Jeudi soir, sur scène, ce chanteur vieillissant va enchanter le public, j'en suis sûre,
Et je n'en serai pas.

Mince alors.
Repost 0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 08:00

 

J'ai passé la soirée devant ma télé, à regarder DSK au tribunal, à attendre s'il allait être libéré sous caution ou pas.

 

Ce qui ne change rien au fond du problème.

 

  Photographe : Richard Drew :: Dominique Strauss-Kahn quitte la salle d'audience, à New York, le 19 mai 2011

 

   

Je n'ai pas pu décoller mes yeux de l'écran (sauf pour me chercher un dessert et une boisson, fallait ça).

 

 

Et ce matin, je suis toujours addict.

 

A quand la rehab?

 

Repost 0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 08:00

 

 

Difficile de ne pas en parler, tellement on entend (presque) plus que ça.

 

Même la grossesse (confirmée par beau papa Pal) de Carla semble une pichnette sur le mobilier.

 

Je ne vous parle même pas de la secheresse annoncée par Nathalie KM (je ne me risquerais pas à écrire son nom en entier, c'est trop compliqué).

 

Vous l'aurez compris, c'est l'affaire DSK qui hante toute l'information actuelle.

 

 

 

 

Je ne sais pas quoi en penser.

 

Coupable, innocent?

 

Les infos affluent et se contredisent.

 

Ce que je retiens pour l'instant, c'est que je suis bouleversée par ça.

 

A la limite de l'addiction.

 

Je scrute la moindre info (j'arrive même à zapper sur les chaines télé d'info continue, entre deux programmes, ou bien lors des coupures pub) (il m'arrive même, comme je dors mal en ce moment à cause de cette saloperie de rhume, de rallumer la télé, la nuit) (ça doit être la fièvre).

 

Je déploie mes oreilles quand la radio en parle (autant vous dire que je ressemble presque à Djumbo).

 

J'ai des hauts le coeur lorsque je vois le film de DSK au tribunal (je me sens telle une voyeuse, et c'est malsain).

 

Je ne comprends pas tellement ma réaction, parce que je ne portais pas spécialement DSK dans mon coeur.

 

Je crois que je suis emballée par le tourbillon médiatique et que quelque part j'aimerais descendre du manège, tout en y prenant un certain plaisir.

 

Et vous, ça vous fait quoi??

 

 

 

 

 

Repost 0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 08:00

 

Dernier ouvrage de ce cher Philippe Jaenada lu, à savoir "les brutes".

 

 

 

 

Les brutes tentent de nous imposer leur loi : fais ci, pas ça, va par là, et moufte pas.

C'est énervant, pesant, néfaste (on se sent tout petit, faible) et surtout nuisible au bien-être et à la joie de vivre, qui sont deux trucs importants.

L'astuce, c'est de leur résister. De les envoyer paître.

Mais ce n'est pas toujours évident (d' autant qu'elles peuvent prendre mille formes, à gros sabots ou en tongs). Voici donc, à toutes fins utiles, un manuel de résistance aux brutes, brillamment éclairé par des planches artistiques, et traité par l'exemple : celui de l'opposition habile aux forces armées, qui ne rigolent pas.

 

Convoqué pour ses trois jours de service militaire en octobre 1984, Philippe Jaenada se trouve encerclé par les brutes, mais rira bien qui rira le dernier...

 

Du bon Jeanada (avec des parenthèses comme j'ai bien).

 

Bref, un bon moment de lecture.

 

J'attends le suivant.

 

 

PS : petite déconvenue du week end : les travaux de jardinage chez mes parents, dans le Haut doubs pluvieux et frisquet ont eu raison de moi : j'ai un vrai rhume de brute, je vais essayer de résister.

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 08:00

 

 

Encore un coup de coeur musical, à plusieurs niveaux d'ailleurs :

 

 

 

 
 
 
Déjà, Catherine Ringer qui revient avec un album après le décès de son amoureux Fred Chichin, je trouve ça chouette.

 

Ensuite, j'aime beaucoup ce titre (comme on dit, ça me parle).

 

Et puis, les Rita Mitsouko, ce groupe a baigné mon adolescence.

 

Voilà, quand j'entends cette chanson dans ma voiture, je la fredonne et ça m'émeut.

 

Elle a vieilli Catherine (et a aboli ses coiffures improbables) (et peut en dire autant de moi d'ailleurs, pas pour la coiffure, mais pour le temps qui laisse ses marques).

 

Keep the face, Catherine.

 

 

PS : pardon pour la video, j'ai pas trouvé mieux (et pis y a pas de pardon, parce qu'y a pas de faute finalement).

 

Repost 0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 08:00

 

 

 

 

Souvent (en tout cas pour moi), on voudrait que son intérieur soit parfumé, juste ce qu'il faut.

 

Que l'on découvre un petit air fleuri, et qui ne fasse pas penser à une senteur synthétique, rappelant les désodorisants pour WC.

 

Pas un truc entêtant, juste une odeur qui fasse supposer qu'un bouquet de fleurs est juste posé là, sur la table du salon.

 

J'ai trouvé le truc qui change tout, accessible et délicieusement odorant.

 

Voilà:

 

 

 

 

 

 

 

L'intérêt, au delà des senteurs diverses et variées, c'est que l'on peut les utiliser un peu partout :

dans les toilettes, dans une armoire, à la salle de bains, près de la poubelle, sur sa table de chevet, dans la voiture, etc...

 

Je les change tous les 6 mois, et l'hiver, j'opte pour des senteurs plus épicées, chaudes (je les place même sur les radiateurs, quand ils perdent de leurs forces).

 

Et puis, cela peut faire des petits cadeaux sympas (à offrir seuls ou accompagnés).

 

Et vous, vos produits préférés?

Repost 0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 08:00

 

J'ai appris  que Michèle Obama venait de lancer une grande campagne contre l'obésité infantile aux Etats-Unis et pour se donner toutes les chances de lutter contre ce fléau, elle s'est attachée les services de la chanteuse et danseuse Beyoncé.

 

Le clip "Move your body" sera diffusé en milieu scolaire afin d'aider les enfants à mieux consommer et faire du sport.

 

Voici le clip :

 

 

 
 
 J'adore cette fille.
 
Quand je l'entends, ça me donne la pêche et la banane (rien que ça).
 
Et qu'est ce qu'elle est belle. (le petit short en jean est so cute).
 
Move your body (this week end and after).
Repost 0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 08:00

 

 

 

Les amis, j'ai un problème.

 

Un problème de tâches.

 

Sauf qu'elles sont sur ma figure.

 

 

Attends, j'essplique.

 

 

A la base, je suis plutôt visage pâle, tu vois.

 

Evidemment, je rougis véritablement quand le soleil pointe son nez (même 5 minutes au printemps).

 

Pour remédier à ça, j'avais trouvé une pseudo solution.

 

Avaler des gélules pour préparer ma peau, et éviter les coups de soleil.

 

Certes, c'est simple et presque efficace (parce que pour moi, même à l'ombre je prends des coups de soleil).

 

Sauf que.

 

Depuis 1 ou 2 ans, j'ai des tâches brunes qui apparaissent sur le front, à la belle saison (elles sont déjà là, les vaches).

 

 

 

Des melasmas, que ça s'appelle.

 

Et l'an dernier, la prise de gélules a aggravé la situation (ben oui la melanine était encore plus joyeuse de sortir de son nid, l'andouille).

 

 

Alors, je te demande à toi : que faire?

 

Risquer de me retrouver, à peine au soleil, telle une patate dans l'huile, complètement rissolée?

 

Ou prendre des gélules et avoir le front qu'on dirait-que-je-ne-me-suis-pas-lavée-depuis-longtemps?

 

 

Avis éclairés, je vous attends.

 

PS1 : pitié, ne me dites pas de sortir avec une casquette sur la tête (tout le temps), je vais pas aimer.

PS2 : la photo au sein du billet n'est pas celle de mon front (mais cela y ressemble grave).

Repost 0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 08:00

 

 

 

Autant vous dire que j'ai plusieurs plaisirs dans ma vie.

 

Si l'on s'en tient à ce qui me satisfait gustativement, la liste est moins longue.

 

Si l'on s'en tient à ce qui me satisfait gustativement, en matière de liquide, c'est encore plus simple.

 

J'ai découvert il y a quelques mois une boisson citronnée, toute prête, et franchement délicieuse.

 

C'est ça :

 

J'adore ce truc, j'en boirais des litres toute la journée (et mon foie est également content).

 

C'est rafraichissant, bien gouteux, pas trop sucré.

 

Et surtout, pas besoin de faire le mélange soi même, tout est prêt!!

 

Bon, allez, je vous présente mes copines en bottes à fourrure et chapkas; il se dégage une intelligence rare dans ce clip...

 



 
Il parait qu'il existe d'autres saveurs, que je n'ai pas encore essayées (le temps d'enlever bottes et chapkas, ça peut être long).
Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 08:00

 

 

Je sais.

 

J'ai souvent un train de retard (je ne suis pas dans le bon TGV quand il faut).

 

Après en avoir entendu (et surtout lu) beaucoup de bien, je me suis laissée tenter par ce livre :

 

Le mec de la tombe d'à côté

 

 

Le résumé:

 

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune.

Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres.

Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment.

Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision.

Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie.

Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante.

C'est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d'amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.

 

 

L'auteur :

 

Née en 1944, Katarina Mazetti est journaliste à la radio suédoise.

Auteur de livres pour la jeunesse et de romans pour adultes, elle a rencontré un succès phénoménal avec "Le Mec de la tombe d'à côté", traduit en de nombreuses langues.

Son œuvre est publiée en France par les éditions Gaia.

 

Mon avis :

 

J'ai beaucoup aimé ce choc des mondes et des cultures, entre deux personnes qui idéniablement sont attirées, mais qui s'interrogent quand la réalité reprend ses droits (j'aime les personnes qui s'interrogent, c'est vrai) (malheureusement c'est fatigant, je me fatigue moi même).

C'est bien écrit, chaque moment de l'histoire est vue par l'un puis par l'autre.

Ce qui permet d'avoir un point de vue commun (ou souvent différent) sur une situation.

Comme quoi, nous ne percevons pas les choses de la même façon (en général; entre un homme et une femme en particulier).

Il parait que la suite de cet ouvrage est sortie.

Je vais certainement me le procurer, parce que je suis curieuse de ce qu'il est advenu de cette affaire(les histoires passionnelles, oscillant entre rupture et retrouvailles m'interpellent).

 

 

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives

Catégories