Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 08:00

 

Encore une petite trouvaille, lors de mes visites en librairie (je vais toujours jeter un oeil sur les tables des nouveautés en poche, et je trouve toujours un petit quelque chose).

 

J'aime beaucoup les nouvelles.

 

Et je suis tombée sur ça :

 

 

 

"Bien sûr qu'il faut que tu le laisses faire, me dit ma maère en m'ouvrant la porte...C'est la vie ma petite, une nuit de noces, ce n'est pas une partie de croquet..."

Six couples, six nuits de noces.

 

Et six façons bien différentes de vivre cette étape décisive : des nouvelles tour à tour drôles, tendres, mélancoliques, cruelles ou ironiques, comme autant de paraboles douces amères.

 

"Témoignant d'une rare légèreté et d'un joli doigté, Astrid Eliard est presque une petite fille de Dorothy Parker.

Il y a au moins un personnage qui est à la noce : le lecteur"  (LIRE).

 

Astrid Eliard :

 

 

 

Journaliste, Astrid Eliard est née en 1981.

Nuits de noces, son premier ouvrage, a été récompensé par le grand prix de la Société des Gens de Lettres de la Nouvelle.

 

J'ai bien aimé ce recueil de nouvelles, Astrid Eliard a une jolie plume, et un bon sens du rythme.

Auteur à suivre...

 

 

 

Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 08:00

 

 

Je vous avais parlé il y a quelque temps, d'une sentation étrange, ressentie depuis plusieurs jours.

 

En fait, je suis victime de vertiges, dus à un déséquilibre des fonctions de l'oreille interne.

 

Ainsi, j'ai consulté un ORL vendredi dernier.

 

Il a procédé à plusieurs tests, en priorité pour vérifier que mes vertiges n'étaient pas dus à un souci auditif ou neurologique.

 

Il a par conséquent eu recours à des manipulations de ma tête destinées à remettre les cristaux, logés dans mon oreille, à leurs places.

 

Ce genre de troubles peut survenir sans raison valable; un simpe dérèglement de la machine humaine, en somme.

 

Une fois le rendez vous terminé (avec quelques recommandations comme dormir pendant deux nuits du côté droit (alors que je dors du côté gauche), avec deux oreillers, et éviter tout changement brutal de position de ma tête, comme me pencher et me relever), j'ai pensé que le mal de mer que je subissais depuis plusieurs semaines ne serait qu'un vague (z'avez lu?) souvenir (vague...mal de mer).

 

Certes, les jours qui ont suivi ont été un peu moins pénibles, mais le retour à la normale n'est pas là.

 

J'ai repris rendez vous pour lundi (l'ORL m'avait dit que ce serait peut être nécessaire), et j'ai bien fait parce qu'aujourd'hui, c'était de nouveau des wizz dans ma tête.

 

Et franchement, c'est pénible.

 

Gare qu'au prochain rendez vous,  l'ORL ne m'attache sur un fauteuil et me fasse tourner dans tous les sens.

 

Ou me donne un pass pour une journée à Europa Park (les montagnes russes et toussa).

 

Quelqu'un pour m'accompagner?

 

 

 

 

 

Repost 0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 08:00

 

 

D'habitude, j'aime pas les gros mots.

 

A part en voiture, quand un abruti me fait une queue de poisson, ou se comporte de manière imprudente et irréfléchie (je crois que le maximum de mon poussage de gros mots à ce moment là se résume à: connard, et je rougis subitement).

 

Et pis, j'ai entendu ça:

 

 

 

 

 

 

Autant vous dire qu'au départ, j'ai été séduite par le rythme et la voix.

 

Et je n'avais pas prêté plus d'attention aux paroles que ça (en conduisant, faut que je me concentre sur les panneaux, c'est plus prudent pour éviter les radards surgissants).

 

Bon, allez, c'est juste pour le fun; à la St Julienne, y a pas de gêne.

Repost 0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 08:00

 

 

Je vous avais parlé dernièrement, d'un livre qui m'avait bien plu : "Marche Arrière", où il était question d'un homme qui avait tué son ex-femme.

 

Farfouillant sur le net, j'ai découvert d'autres livres de Valérie Saubade.

 

Et j'ai acheté "Happy Birthday Grand Mère".

 

 

 

 

Décidemment j'aime beaucoup cet auteur.

 

« J'ai décidé hier après-midi de tuer ma fille.

À quatre-vingts ans, cela ne va pas être facile. D'autant que je me déplace en fauteuil roulant. »

Mais cette octogénaire hémiplégique est bien déterminée à parvenir à ses fins.

Car entre mère et fille, la haine est réciproque et implacable.

Ancienne pianiste, adulée par les hommes, despotique, Éléonore ne s'est jamais préoccupée de personne sauf d'elle-même.

Terne et aigrie, sa fille Élisabeth attend de pied ferme l'héritage. Et soigne sa mère indigne de façon très personnelle…"

 

Je vous le recommande, car Valérie Saubade met toujours en avant les relations au sein du cercle familial.

 

Bon, d'accord là, la haine qui coule dans les veines de la fille, cela parait invraisemblable (à mes yeux).

 

Mais l'histoire se lit bien, et porte à réfléchir sur nos propres liens familiaux.

 

 

Repost 0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 08:00

 

L'autre jour en écoutant la radio dans ma voiture, j'ai failli défaillir (ou griller un feu rouge, c'est selon, et rien n'est impossible).

 

On annonçait l'ouverture d'un palace pour chiens, en région parisienne.

 

 

 

 

 

 

Pas de la pension basse gamme, hein.

 

Un hôtel de luxe, et tout ce qui va avec : institut de beauté, salle de massages, repas gastronomiques, etc...

 

En fait, les personnes qui possèdent un chien, et veulent quand même s'en débarasser, peuvent soulager leurs consciences en payant hors de prix des nuités dignes de ce nom.

 

Les chambres sont équipées de webcam, utilisables via le net.

 

Une utlisatrice : "Vous comprenez, je veux pouvoir savoir comment évolue Ulysse (pas son fils, mais son labrador), et pouvoir jeter un oeil, par le biais d'une webcam installée dans sa chambre...me rassure".

 

Ah bon?

 

Autant vous dire (pour ceux et celles qui l'ignoraient), que je n'ai guère d'empathie pour les animaux.

 

Je ne les déteste pas, ils m'indiffèrent.

 

Et quand j'entends ce genre de propos, je réalise que le genre humain me désabuse souvent.

 

Ou plutôt que je ne le comprends pas toujours.

 

 

 

 

Repost 0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 22:22

 

voire, deux.

 

Cela fait des années que j'ai des grandes jambes, et le fessier charnu.

 

Autant vous dire que ma recherche du collant sympa, confortable, est une véritable croisade.

 

On m'avait vanté, à maintes reprises, que mon salut viendrait par l'utilisation du legging (vous savez, le fameux collant sans pieds).

 

Oui, oui.

 

J'ai regardé, mais sans plus.

 

 

Jusqu'à ce que l'autre jour, dans un magasin, le fameux objet en question puisse être essayé (d'habitude, ils sont empaquetés tels des collants, et pas facile pour moi d'être rassurée sur la longueur).

 

Brèfle.

 

Voulant sortir de mon ignorance, et éventuellement certaine de pouvoir dire à la vendeuse : ben voilà, c'est trop court pour moi...(entendons bien, même porté avec des bottes, j'ai pas envie d'avoir le legging à mi mollets); j'ai testé le biniou.

 

Et hop, la bonne longueur, la bonne texture, la bonne couleur (noire, tellement chic).

 

Je l'ai porté hier avec une robe, des chaussettes et ma paire de bottes.

 

D'un confort ma bonne dame!

 

Alors je dis, bravo le legging, et même si j'ai un train de retard (nos jambes ne supporteront bientôt plus d'être à ce point couvertes), j'en conclus que j'aurai un train d'avance...pour l'hiver prochain!!

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 08:00

 

 

Allez hop, un de plus dans ma liste (pour les lectrices nouvelles, il m'arrive régulièrement de faire partager mes coups de coeur masculins, via ce blog).

 

Bon, évidemment, je ne parle pas d'inconnus (ce serait moins marrant, et franchement, qu'auriez vous à en dire?)

 

Petite piqure de rappel : le matin, en me préparant, j'écoute la radio, RTL.

Une bonne dose d'infos arrivent jusqu'à mon cerveau (j'en ai assez pour la journée, souvent).

 

J'ai déjà cité ici, Vincent Parizot et Jean Michel Apathie.

 

Cette fois, c'est Alain Duhamel que je veux mettre sous la lumière.

 

 

J'aime beaucoup ces chroniques du matin (diffusées à 7h45) et d'une manière générale, ses interviews télévisées lors de débats politiques.

 

J'ai appris à le connaitre un peu plus, lors d'une émission diffusée vendredi soir sur France 5 (Empreintes).

 

J'ai ainsi pu en savoir plus, sur sa façon de travailler, sur son parcours professionnel ( à 70 ans, il affiche plus de 40 ans d'expérience professionnelle).

 

Ce que j'ai retenu, c'est qu'il prépare certes sa chronique matinale, mais qu'il ne note rien d'avance : cette spontanéité lui permet, selon ses dires, d'aller le plus loin possible dans ces propos, et de ne pas être retenu quelque part.

 

Cet homme présente également une personnalité attachante, une grosse masse de travail, et un esprit toujours curieux.

 

Pour finir, il n'affiche pas un pessismisme et un esprit cynique, mais plutôt une certaine pédagogie dans la manière dont il traite les sujets d'actualité.

 

Et ça, ça me plait bien (outre le fait qu'il se déplace en solex, et ça m'a bien amusé).

 

 

 

 

Repost 0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 08:00

 

 

 

Il y a de ça une dizaine de jours, je me suis levée un matin, et ça tournait dans ma tête.

 

 

 

      

J'ai pensé que j'étais passée un peu vite de la position horizontale à la verticale.

 

Depuis, les vertiges ne m'ont plus quitté (y compris la nuit quand je me retourne dans mon lit).

 

Avec des moments d'accalmie, certes.

 

J'ai consulté, pensant bien sûr que j'avais une tumeur au cerveau (ben quoi?).

 

Le médecin a diagnostiqué des vertiges paroxystiques, et m'envoie consulter un ORL.

 

A priori, une banale histoire de cristaux dans l'oreille interne, qui s'emmêlent les pédales.

 

Je redoute que l'ORL me pende par les pieds, ou me place dans une capsule, en la faisant tournoyer dans tous les sens.

 

Vivement que ça s'arrête, parce que j'ai le mal de mer tout le temps, et que je ne vois même pas la mer (de près ou de loin).

 

 

 

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 08:00

 

 

Une nouvelle découverte jubilatoire.

 

Je l'ai acheté récemment, un peu au feeling, juste en lisant la dernière de couverture (je fais toujours comme ça, rien d'original me direz vous).

 

 

 

Et j'ai vraiment aimé (quand en fin de soirée, j'ai hâte d'aller au lit pour retrouver mon livre, c'est bon signe).

 

« Il y a deux heures, j'ai écrasé mon ex-femme en reculant avec mon 4x4.

J'ai toujours été d'un naturel assez maladroit. »

Jusqu'à cette soirée, Vincent mène une existence agréable : directeur d'un institut de langues, il habite un appartement cossu et vient de s'acheter une nouvelle voiture.

Marianne et lui ont raté leur mariage mais... réussi leur divorce.

Placé en garde à vue après le drame, Vincent est convoqué dans le bureau d'une juge implacable qui instruit le dossier à charge.

Il a beau clamer qu'il s'agit d'un stupide accident, certains témoignages le contredisent... Alors, coupable ou innocent ?

 

 

 

Valérie Saubade

 

Valérie Saubade est née en 1966, elle a été journaliste pendant six ans, elle est aujourd'hui professeur de français à l'Alliance française de Bordeaux. Après le succès de son premier livre Happy birthday grand-mère publié aux Éditions Anne Carrière en 1999, ont suivi Les petites sœurs (2002) et Marche arrière (2009).

En 2011, paraîtra Miss Sweety chez le même éditeur.

J'avais bien aimé "les petites soeurs"; voilà ce qu'elle disait à propos de ce livre: 

« J’ai tenté d’écrire un livre à la fois noir et drôle, sec comme un champ d’été avant l’orage » raconte Valérie Saubade. « A l’époque où il est bon ton de glorifier la famille tout en regrettant sa décomposition, je reste persuadée que le giron familial est le terreau d’origine de tous les sentiments, bons ou mauvais ».

 

Je vous recommande cet auteur, si vous aimez comme moi le genre de livres avec des vraies personnes dedans, qui vivent des vrais trucs, où les relations familiales tiennent une grande place.

 

Et je vais me mettre en quête de "Happy Birthday Grand mère"; histoire de faire monter (ou plutôt maintenir à bonne hauteur ma PAL (pile à lire).

 

 

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 08:00

 

 

Quand vous vadrouillez sur le web, et plus particulièrement via des blogs, certaines personnes fréquentent les mêmes endroits que vous, et il arrive que vous fassiez de chouettes rencontres (virtuelles, certes, mais rencontres quand même).

 

Ensuite, vous créez votre propre blog, et il arrive aussi que vos visiteurs laissent des commentaires qui au fil du temps, vous laissent à penser que vous les connaissez de mieux en mieux, et qu'ils vous plaisent.

 

J'ai "rencontré" Turquoise, chez Hélène (mon blog de fille), il y a déjà plusieurs années.

 

 

Nous nous sommes appréciées mutuellement, et nous avons continué d'échanger en dehors de l'espace créé par Hélène.

 

Par mail, par courrier, ou par une visite via mon propre blog.

 

Des liens se sont créés au fil du temps.

 

Et j'ai eu le sentiment d'avoir à faire à une amie, tellement nous avions à partager, et qu'elle savait dire les mots justes pour me remonter le moral, me faire sourire ou simplement me donner une indication (tellement elle était une encyclopédie à elle seule).

 

Elle est tombée malade.

 

Nos liens ne se sont pas distendus malgré la distance.

 

Elle a combattu la maladie autant qu'elle a pu, et j'essayais autant que je pouvais, d'apaiser ses souffrances, par un petit mot d'encouragement, une pensée pour elle.

 

Vendredi, j'ai appris qu'elle était décédée.

 

J'ai eu de la peine; alors que finalement cette amitié virtuelle pourrait faire sourire certains.

 

Je veux garder le souvenir d'une belle personne, attentionnée, sourieuse, et tellement attachante.

 

Je vais continuer de me maquiller, de lire, d'écrire aux personnes qui me sont chères, et de donner de la gentillesse autant que je peux.

 

Parce que c'est comme ça qu'elle m'appréciait, et qu'elle restera aussi quelque part, dans mes pensées de cette façon.

 

Je ne la connaissais pas dans la vraie vie, nous n'avons pas eu le temps de franchir ce cap.

 

Peu importe, elle m'était chère.

 

Maintenant qu'elle ne souffre plus, j'espère qu'elle repose en paix.

 

 

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives

Catégories