Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 08:00

 

Enfin, quand je dis vivre avec, c'est un bien grand mot.

 

Il conviendrait de dire, vivre à côté, quand il s'agit de ses voisins (et Dieu me préserve de partager leurs logis).

 

Cela fait 3 ans maintenant, que j'ai intégré une copropriété, en ayant acheté un charmant appartement.

 

Il y a eu des bizarreries avec le concierge, puis des attitudes de la part des copropriétaires pour le moins égoistes, surtout en terme de stationnement autour de la copropriété.

 

Bon, jusque là, j'ai eu à me faire à l'idée que c'était plutôt du chacun pour soi, que de faire un peu attention aux personnes avec qui l'on partage le même toit.

 

Depuis quelques mois, les choses ont dégénéré.

 

Mes chers voisins

 

 

D'abord, des copropriétaires ont voulu repeindre les grilles de l'ascenseur, pour faire des économies, sauf qu'ils ont tellement bien fait leurs coups, qu'ils ont envoyé une pluie de peinture sur les voitures garées là, au mauvais endroit (dont la mienne).

J'ai bien essayé de trouver une solution à l'amiable avec eux, mais quand on veut être de mauvaise foi, y a pas à dire, faut prendre des cours auprès d'eux.

Et comme je ne les ai pas pris sur le fait, ben je peux me brosser (dans le sens du poil, ça fait moins mal).

 

Et puis, adepte de la loi des emmerdements maximums, un autre voisin a abimé ma voiture, au niveau du pare-choc.

J'ai laissé un mot à ce voisin, qui ne voit pas où est le problème (ben quoi, un pare-choc, c'est fait pour parer les chocs! Ducon).

Toute sa bienveillance l'a conduit à envisager de réparer les dégâts avec une bombe de peinture (Ducon again).

 

Voilà, moi qui pensais (voulais croire) que la vie entre personnes sensées, et bien élevées, devait se passer normalement, je me suis complètement gourrée.

 

La vie est une jungle, et les voisins de moches chimpanzés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 08:00

 

 

 

J'avais acheté le 1er album de Cocoon, n'étant pas sûre que j'aimerais tant que ça (des fois, je prends des risques inouïs).

 

Et finalement, cet album a été une vraie jolie découverte.

 

Des tubes sont sortis de ce premier opus, et je redoutais la sortie du 2e album (je me fais du souci, parfois), parce qu'il est souvent plus difficile de confirmer que d'étonner.

 

Depuis quelques jours, j'entends le titre "comets", issu de ce 2e album, et j'ai très envie de l'acheter (en fait, cela ne fait qu'allonger la liste des CD que je veux acheter, mais je me freine).

 

Et comme c'est lundi, 1er jour de la semaine (souvent je me répète), un peu de douceur ne nuit pas (même le jour).

 

Allez les amis, c'est cadeau.

 

 

 

Vous aimez?
Repost 0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 08:00


Il a fallu 6 jours de travail incessant au Créateur pour "faire" la  femme.

 

Un Ange est apparu et lui a dit :
- Pourquoi passez-vous tant de temps sur ceci ?


Et le Créateur lui a répondu;
- As-tu vu la feuille de travail pour ce projet-ci ?
C'est complètement lavable, avec 200 parties mobiles et toutes  remplaçables, ça fonctionne au café noir et aux restants, ça comporte  une cuisse pouvant supporter 3 enfants à la fois, possède un baiser
qui peut tout guérir, d'un genou érafle à un coeur brisé et ça a 6  paires de mains.

L'Ange était abasourdi des exigences de ce modèle :
- Six paires de mains !? Ben voyons donc!! Et ce n'est que le modèle standard?
Il tenta d'arrêter le Créateur en lui disant;
- C'est beaucoup trop de travail pour une seule journée... attendez donc à demain pour terminer.

- Mais je ne peux pas! Je suis tellement pressé d'avoir terminé ce que je chéri tant.

Imagines, ça se guérit déjà tout seul quand c'est  et peut quand même travailler des journées de 18 heures !

L'Ange s'approcha et toucha la création en disant;
- Mais vous l'avez fait tellement douce !

Le Créateur approuva;
- En effet, elle est douce mais elle est aussi solide. Tu n'as aucune  idée de tout ce qu'elle peut endurer et accomplir !

- Va-t-elle pouvoir penser? demanda l'Ange.

Le Créateur répliqua;
- Non seulement pourra-t-elle penser mais elle pourra également raisonner et négocier.

L'Ange remarqua quelque chose et s'approcha du modèle de femme et  toucha sa joue.
- Oups, il semble que votre modèle ai une fuite! Je vous avais dit  aussi que vous en faisiez trop!

- Ce n'est pas une fuite, c'est une larme.
- Et à quoi servent les larmes ?

Le Créateur lui expliqua;
- Les larmes sont la façon de la femme d'exprimer sa joie, sa peine,  sa douleur, ses déceptions, sa solitude, sa compassion et sa fierté.

L'Ange était impressionné.
- Mais vous êtes un génie! Vous avez pensé à tout pour que la femme  soit vraiment un être exceptionnel !


Les femmes ont assez de force pour étonner les hommes.
Elles peuvent soutenir des entreprises et des conflits mais elles  détiennent la joie, l'amour et le bonheur.
Elles sourient quand elles voudraient crier.
Elles chantent quand elles voudraient pleurer.
Elles pleurent quand elles sont contentes et rient quand elles sont  nerveuses.
Elles se battent pour les causes en lesquelles elles croient et  contre l'injustice.
Elles n'acceptent pas un "non" comme réponse quand elles savent qu'il existe une meilleure solution.
Elles se privent pour que leur famille n'aie pas a le faire.
Elles accompagnent un(e) ami(e) inquiet(e) chez le médecin.
Elles aiment inconditionnellement.
Elles pleurent quand leurs enfants excellent et quand leurs ami(e)s réussissent.
Elles sont heureuses d'apprendre un accouchement ou un mariage.
Leurs coeurs se brisent quand un(e) ami(e) décède.
Elles sont défaites à la perte d'un membre de leur famille mais demeurent fortes même quand elles pensent qu'elles ne le pourront plus.
Elles savent qu'un câlin et un baiser peuvent guérir une peine d'amour.
Les femmes sont de toute taille, de toute couleur et de toute forme.
Elles conduisent des voitures et des avions, marchent, courent, vous  
envoient des courriels pour vous rappeler qu'elles vous aiment.


Le coeur des femmes est ce qui fait tourner le monde!
Elles vous apportent de la joie et de l'espoir.
Elles vous donnent de la compassion et des idéaux.
Elles offrent un support moral à leurs familles et ami(e)s.
Les femmes ont beaucoup à dire et à offrir.

Repost 0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 08:00

 

Rien de tel, pour commencer la semaine, qu'une jolie chanson de Raphaël, tout droit sortie de son dernier album.

 

Rien de changé, c'est du Raphaël pur.

 

Et rien de nouveau, cela me plait toujours.

 

Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 08:00

 

 

Une page de mon enfance et de mon adolescence se tourne...

 

Repost 0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 08:00

 

Bon, voilà, c'est dit.

 

Elle s'invitée chez moi, l'autre soir.

 

Zazie.jpg

 

C'est bien de ma faute, me direz-vous, libre à moi d'ouvrir ma porte où pas.

 

Sauf que là, après avoir enregistré ces propos (d'une consensualité effrayante : la tristesse? je lui fais la peau), je n'ai rien retiré de cet échange.

 

Sauf quelques trucs :

 

- d'abord, Zazie m'énerve, parce qu'elle a 46 ans, et qu'elle en fait (au moins) 10 de moins, merci Photoshop, je ne suis pas dupe.

 

- pour la deuxième fois de sa (courte) vie, elle est la compagne d'un homme beaucoup plus jeune qu'elle (comme quoi, d'être une vedette, ça vous attire tout de suite des hommes frétillants).

 

- et pis, faut qu'elle arrête de chanter (ou alors, qu'elle chante chez elle, dans sa salle de bains).

Son dernier album, qui vient de sortir (Za7ie), pour ce que j'en ai entendu, à la radio (un seul titre, ça me suffit), propose une mélodie sympathique, mais alors qu'elle arrête de chanter dans les aïgus, pitié.

 

J'en ai marre de l'entendre; d'habitude, il ma faut plus de temps pour que l'overdose me guette.

 

Je crois que je vais sérieusement me pencher sur le dossier proposé, et évidemment lire avec délectation l'interview de Boris Cyrulnik; c'est un peu mon maître, voyez vous, et il ne chante pas, lui.

 

Ouf.

 

Repost 0
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 08:00

 

mot-copie-1.jpg

 

 

  

 

Salut Petits Scarabées,

 

Une petite leçon de mot aujourd'hui, avec un mot inconnu de mon vocabulaire, et qui m'a été soufflé par Stéphanie (des copines comme ça, qui vous apprennent des trucs, c'est Byzance).

 

Le mot du jour est : immarcescible

Définition : qui ne peut se flétrir.

 

Déjà, quelques petites réflexions, toutes personnelles : immarescible, à l'entendre comme ça, j'ai pensé que cela avait un rapport avec l'eau, la mer (j'ai fait une association avec insubmersible, quelque fois je suis fatiguée).

 

Ensuite, j'ai trouvé que mettre un s, suivi d'un c, c'était quand même un peu chargé, mais force est de constater que la langue française n'est pas aussi légère que ça (à part pour ceux qui écrivent en langage SMS, honte à eux).

 

Voilà, pour la petite leçon du jour, c'est très bien pour commencer la semaine, et évidemment, en bonne maîtresse d'école, j'attends vos exemples pour illustrer ce mot (on peut aussi donner des exemples rigolos, je ne suis pas de celles qui endossent un uniforme gris, les cheveux tirés en chignon, la bouche prête à vociférer).

 

A vos crayons!

 

 

 

 

 

Repost 0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 08:00

 

L'avantage, avec la TV d'Orange, c'est que le nombre de chaînes mises à disposition permet d'avoir toujours quelque chose à regarder.

 

Hier soir, en quête d'un programme qui me séduirait, j'ai regardé In the mood for love.

 

 

 

 

 

 

Je l'avais vu au cinéma, et je me souviens avoir été bouleversée par ce film.

 

Et comme je n'ai pas une grande mémoire des films que je vois (mis à part un souvenir des émotions ressenties), je me suis dit que c'était une bonne idée, ce petit retour en arrière.

 

Certes, je n'étais pas installée devant un écran géant, avec une ambiance toute particulière qu'offre une salle de cinéma.

 

Il n'empêche.

 

J'ai été encore une fois transportée par tant de poésie, de retenues, de mots non dits.

 

Une ambiance toute particulière, un contexte asiatique qui me plait tant, et des personnages pétris d'amour.

 

Autant vous dire que j'ai passé une bonne soirée.

 

Merci M. Kar Waï.

 

 

Repost 0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

 

Et je suis bien contente.

 

Hélène, par son blog : mon blog de fille (ou plutôt MBDF), propose à ses lectrices, le mercredi, de parler d'elles.

 

Les sujets sont variés, et chacune livre son expérience.

 

Aujourd'hui, c'est moi la geolière, et je vous invite à aller y jeter un oeil (reprenez le ensuite, ça peut servir).

 

Et surtout, n'hésitez pas à commenter, je viendrai régulièrement répondre aux questions.

 

 

Voici l'adresse : http://www.monblogdefille.com/blog/

 

 

J'aurais voulu mettre un mot à la place de l'adresse du site, du style : ici , mais je ne sais pas comment faire!!

 

Bonne visite chez Hélène, en tout cas.

 

Repost 0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 08:00

 

Nouvelle saison, nouvelles intrigues.

 

Desperate Housewives

 

 

 

Je n'avais pas regardé les 3 premiers épisodes, diffusés mardi dernier, sur M6.

 

Déjà diffusés sur Canal +, les épisodes de cette nouvelle saison n'avaient pas fait l'objet d'un battage médiatique qui ait retenu mon attention.

 

Grâce à la télé d'Orange, j'ai pu les visionner à un autre moment, tranquillement, sans coupure pub.

 

Et je me suis régalée.

 

Faut dire que je suis bon public pour ce genre de séries, je rentre facilement dans l'histoire, et retrouve les personnages avec leurs petits travers avec délectation.

 

Bref, ce soir, je vais regarder les épisodes 4 à 6, et je vais passer une bonne soirée devant ma télé.

 

La petite nouvelle s'appelle Angie, et à mon avis, ce n'est pas un ange :

 

Angie Bolen Photo

 

 

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives

Catégories