Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 08:00






C'était lundi dernier, lundi 15 février.

Autant vous rassurer de suite, aucun lien avec le lendemain de la St Valentin.

Mais une douce sensation, une nouvelle découverte, un ravissement certain.

En temps normal, je termine mon travail à 18 heures, et après éteint toutes les sources lumineuses de mon bureau, et souhaité une bonne nuit à mon ordinateur, je me propulse dehors, assez contente finalement que ma journée de travail soit finie.

Et lundi, à 18 heures, Oh joie, Oh bonheur!!

Il ne faisait pas nuit.

Et cela a basculé pendant le week end.

Certes, la journée avait été ensoleillée, le ciel n'était pas couvert.

Bien sûr, la témpérature était proche de zéro,  mais je me suis dit que c'était une nouvelle étape, vers la bonne voie.


Et que j'allais bientôt remiser mes bottes d'hiver dans le placard.






Repost 0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 08:00





En surfant sur la blogosphère, je suis tombée il y a quelque temps, sur le blog d'une ronde, qui parle de la mode, et qui ose affirmer que les rondes ont le droit de se parer de tenues gaies et souvent réservées aux plus minces.

Elle s'appelle Stéphanie, elle est suisse et comédienne (aucun lien de cause à effet à mon avis).

J'aime bien aller sur son blog, parce que son audace et sa joie de vivre permettent de se réconciler avec son corps, et qu'elle bouscule les diktats de la mode.

Lundi dernier, elle annonçait sa collaboration avec La Redoute, pour qui elle a dessiné quelques tenues sympas et colorées pour l'été.

Voilà, je vous donne le lien, ça fait un bien fou, une fille comme elle :

http://www.leblogdebigbeauty.com/
Repost 0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 08:00





Sans vouloir abuser de votre patience, je me dois de partager avec vous une réflexion tout à fait personnelle (et c'est le moins que l'on puisse dire).

En septembre, je me suis ouvert le crâne (y avait du sang, c'était moche).
Simplement en me relevant, dans ma salle de bains, et en ayant oublié que la fenêtre était ouverte.

En octobre, je me suis cassée le petit orteil (y avait pas de sang, mais j'ai au mal au coeur).
Simplement en laissant tomber le seche cheveux, et en ayant oublié que mon pied se trouvait au mauvais endroit.

Je croyais que le "jamais 2 sans 3" ne passerait pas par moi.

Que nenni.

En janvier, je me suis pris l'encadrement de la porte de ma chambre en pleine figure (mon nez et mon front ont failli saigner).
Simplement en voulant vérifier si ma chaudière fonctionnait au milieu de la nuit, et en ayant oublié que j'y verrais plus clair en allumant la lumière.

Et la semaine dernière, je me suis vautrée lamentablement dans des escaliers (le sang est arrivé plus tard sous la forme d'un énorme hématome).
Simplement en posant le pied sans me précipiter, mais en ayant oublié qu'il y avait du verglas.

Bon, cette fois, le monsieur qui maraboute peut me foutre la paix.

C'est pas ma fesse gauche qui lui dit merci pour autant.

Et si c'est l'équipe de "video gag" qui essaie de me pièger, autant vous dire que cela ne me fait pas rigoler.

Sauf s'ils amènent la monnaie.

Parce que quitte à être ridicule et souffrante, autant être moins pauvre.

Repost 0
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 08:00



Le mensuel






Salut public adoré,

J'avais pris une bonne résolution, il y a quelques années.

D'acheter "Le Monde" et "Libération" de temps en temps, histoire d'étancher un peu ma soif de culture, et de pouvoir lire des avis différents, pas forcément objectifs sur des sujets de société.

Je l'ai fait.

Mais comme toutes bonnes résolutions, je n'ai pas persévéré (un peu comme pour le chocolat ou autre plaisir addictif).

La semaine dernière, à la radio, j'ai entendu une publicité, formulée par Ariel Wizman (que j'aime beaucoup, mais ce n'est pas le sujet du jour), sur la sortie d'un nouveau magazine : le Mensuel (les meilleurs articles du Monde).

Il sera publié chaque mois une sélection d’articles du quotidien ou de ses suppléments.

«Il a été conçu pour permettre aux lecteurs de relire posément un article trop vite parcouru, de découvrir un reportage négligé, de retrouver l’enquête découpée et perdue… ou de franchir le pas et d’entrer dans la famille des lecteurs du quotidien»,
explique-t-on au Monde.

Il s’articule autour de huit rendez-vous : «Le mois», «Evénements», «Jour après jour», «Magazine», «Tour du monde», «Opinions», «In memoriam», «Le coin des chroniqueurs» avec le meilleur dessin de Plantu.

C'est franchement bien, digeste à la lecture (et c'est surtout plus facile pour tourner les pages, qu'un journal, au lit le soir).

Il n'y a pas de publicité (autre bon point), et le format est tout a fait adapté pour le transport.

Ou pour être lu aux WC (après mon lit, c'est l'endroit où je lis le plus).

Bref, tout ça pour vous dire que c'est un vrai coup de coeur.

Certes, le prix est assez élevé (5,90€), mais on y apprend plus de choses que dans un magazine féminin (quoique, ça dépend de ce que l'on cherche).

Il parait qu'en mars prochain, le Monde va sortir le même genre de magazine, mais orienté sur la culture.

Il pourrait bien y avoir de nouveau de l'abonnement dans l'air, moi je vous le dis.


Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 08:00











Déjà, à la base, Frédéric Beigbeder j'aime bien.
Pas tant la personne, que je ne connais ni des lèvres, ni des dents, mais plutôt l'auteur.

Je crois que j'ai tout lu de lui, et pas instant, je n'ai été gavée (et croyez moi, pour gaver une oie, c'est pas compliqué).

Jusque là, j'avais mis tout en haut de la pile, Windows on the World, qui se déroule dans les tours jumelles du World Trace Center durant les attentats du 11 septembre 2001, pour lequel il reçoit le prix Interallié en 2003.

J'avais entendu que son dernier ouvrage, Un roman français, était plutôt bien perçu par la critique.

Il a reçu le Prix Renaudot, en novembre dernier, pour ce roman.

Au détour de mes achats de livres, je l'ai glissé dans ma PAL (pile à lire).

Et je l'ai lu d'un trait.

En fait, il tombe le masque du cynique tête à claques pour aborder de front son enfance et adolescence, très marquées par le divorce de ses parents.

Son roman commence lorsqu'il est placé en garde à vue, après une interpellation par les flics, alors qu'il était en train de sniffer une ligne de coke sur le capot d'une voiture, à la sortie d'une soirée.

Cela se lit bien, on fait des allers et retours incessants entre les deux périodes marquantes de sa courte vie, qui finalement peuvent permettre de comprendre pas mal de choses sur sa personnalité, et sa perception des évenements.

Où comment une ligne blanche sur un capot engendre une série de lignes noires, sur le papier.

Cela permet aussi de se rendre compte, que la séparation des parents (s'ils sont eux-êmes très affectés par cette nouvelle vie), est particulièrement perturbante pour un enfant, un ado, voire même pour l'adulte qu'il deviendra.

En plus, j'ai une affection non dissimulée pour les grands bruns ténébreux, à l'esprit torturé.








On ne se refait pas.

Repost 0
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 08:00







Voilà déjà quelques jours, nous avons lancé, dans mon cadre professionnel, un appel aux dons pour les enfants d'Haïti.


Et plus particulièrement pour venir en aide à ceux de l'orphelinat : le nid d'amour, sous la direction d'Edith.

Nous n'avons pas clos l'opération, mais à ce jour, nous avons déjà récolté 1025€.

Parallèlement à cette démarche, Patrick organise la vente de toiles qu'il a ramenées d'Haïti, quand il est allé chercher Anaëlle.

Achetés auprès d'artistes locaux, ou dans la rue, ces toiles sont destinées à être vendues aux enchères, et à rapporter une coquette somme d'argent.

J'en profite pour vous dire qu'un article, dans le Paris-Match de cette semaine, est consacré aux enfants haïtiens, et à l'orphelinant d'Edith.

J'ai scanné l'article, et essayé de vous le montrer ici, mais pas moyen...mon blog n'accepte pas les images en pdf....

Voilà les nouvelles...

Pour les moins réjouissantes, il faut savoir que :

-John Travolta est arrivé à Port au Prince avec son jet privé, 4 tonnes de matériel (jusque là, ça va), et des dizaines de personnes, en tee-shirts jaunes, tous issus de l'eglise de scientologie.
Pas médecins, ni soignants pour un sou, ils "soulagent" les blessés avec l'imposition des mains.

- Une dizaine d'américains s'est fait prendre avec 33 enfants haïtiens, qu'ils voulaient adopter, mais qui n'étaient pas adoptables. Eux aussi se revendiquent d'appartenir à une eglise-qui-fait-perdre-la-raison-et-aime-beaucoup-l'argent.

Tout cela m'écoeure et m'attriste.




http://timouns.unblog.fr/files/2009/04/duvelsaint.jpg

 

 




Repost 0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 08:00




http://medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2010/01/31/image_60700865.jpg


Pour ceux ou celles qui étaient devant leurs postes de télé, dimanche en fin d'après-midi, j'espère que vous avez passé un bon moment.

C'était au choix, en fait.

Les Experts à Manhattan sur TF1, ou les Experts à Vienne, sur France 2.

J'ai fait mon choix (j'avais déjà vu l'épisode des Experts à Manhattan, je n'ai pas beaucoup de mérite).

Et j'ai été bien inspirée.

Parce que les compétitions sportives, avec un enjeu, de l'enthousiasme, de l'abnégation, ça me plait.

Avant il y avait le foot pour me procurer ce genre de plaisir devant ma télé.

Maintenant, comment vous le dire, le foot, ça me fait plus kiffer (moins en tout cas, t'as vu je parle d'jeun).

Donc voilà, les hanballeurs français ont réussi un exploit, puisque ce sont les seuls à avoir alignés 3 médailles d'or : Jeux Olympiques, Championnat du Monde, et Championnat d'Europe.

Ce sport, pas encore sur-médiatisé, vit de beaux jours, et s'en sort très bien, même si  (ou peut être parce que) les salaires des joueurs ne sont pas à la hauteur de ceux du foot.

On me dit dans mon oreillette que Nikola Karabatic, gagne en un an (300 000€), ce que gagne Christiano Ronaldo en...une semaine.

Bon, voilà...la messe est dite.

En plus, j'aime bien cet homme, l'entraineur :

http://www.sport365.fr/medias/sporever/sport365_600x270/JO2008/72199_HAND_ONESTA_240808.jpg

Il a quelque chose dans l'oeil et le sourire qui me plait bien.

Et dans sa voix aussi.

 

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 08:00








Oui, on sait, il fait froid...


Alors pour quelqu'un qui n'aime pas l'hiver, je me dois de vous dire que j'ai apprécié, samedi matin, de voir des flocons de neige tomber.

Parce que l'hiver dehors, n'est finalement pas si pénible, si l'on a chaud : dedans!

Voilà, après deux mois sans chauffage (ou alors avec un radiateur électrique d'appoint, posé dans mon couloir, qui remplissait son rôle certes, mais qui aurait pu remplacer mon grille-pain), samedi matin, ma chaudière a décidé de ne plus me jouer des tours.

Ouf!

J'ai quand même, durant la nuit, été reveillée par le fait que je me devais d'aller vérifier que ma chaudière ne s'était pas arrêtée...

Cette nouvelle température ambiante (ne rêvons pas, il ne faut que 20°C) m'a donné chaud aux joues, comme si j'avais bu l'apéro (de bon matin, quelle idée saugrenue).

Et j'ai eu le plaisir (oui, je ne le dissimule pas), d'ouvrir les fenêtres, pour aérer mon appartement et respirer un peu d'air frais (je m'y étais sans doute habituée pendant deux mois).

A moi, la remise aux placards de grosses chaussettes, de polaires et autres accoutrements dignes des grands froids.


Alors, je profite de ce billet pour remercier les personnes qui m'ont soutenu dans cette galère, en me proposant de l'aide, en m'envoyant un petit mot encourageant...cela m'a fait plaisir.

Ce qui ne m'empêche pas de redire quand même ma phrase fétiche : vivement le printemps!



 

Repost 0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 08:00

... mes oreilles frémissent en écoutant ça :



Bon, je sais, je ne suis pas comme certains blogueurs, qui vous font part de leurs trucs du moment, avec des interprètes inconnus du grand public (ça fait toujours bien).

M'en fous.

Moi, ce qui compte, c'est que j'aie envie monter le volume dans ma voiture, quand j'écoute un truc qui me plait.

Et c'est pas si souvent.

Parce que je me mets à chanter immédiatement, et mes voisins me prennent pour une dingue aux feux rouges.

M'en fous aussi.
Repost 0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 08:00
Je sais, y a plein d'exemples pour illustrer le titre de mon billet.

Mais étant une fille dans tout le côté futile de la chose, je me dois de pousser un coup de gueule.

Si vous utilisez des produits cosmétiques ou de maquillage, vous savez sans doute que depuis quelque temps, est indiqué à l'arrière du flacon (ou du tube, ne soyez pas sectaire), un petit symbole qui nous donne la durée d'utilisation du dit produit.

C'est une bonne chose en soi, de savoir si ce que l'on se tartine sur la figure est encore efficace.

L'autre jour, lors d'un entretien avec une vendeuse de Sephora (qui ferait palir les participants au G20), je lui fais part d'un souci avec mon anticernes, qui marque mes ridules (oui, je sais, j'ai des problèmes existentiels de la plus haute importance).





Elle : vous l'avez acheté quand?
Moi : ben, je sais pas...l'hiver dernier...
Elle : ah ben ça va pas du tout, la durée de vie de ce produit est de 6 mois, il est plus du tout efficace maintenant!!
Moi : Ah??

Après coup (je n'ai aucun sens de la répartie), je me suis dit : mais comment je fais pour utiliser ce produit en 6 mois, étant donné que le tube est assez conséquent, en tout cas il faut en mettre une goutte sous chaque oeil (à moins de vouloir ressembler à un clown), et qu'il n'est pas donné!!!

Foutage de gueule, je conclus.

Et j'en ai acheté un autre.

Qui a une durée de vie de 12 mois.

On ne sait jamais.

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives

Catégories