Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 08:00
 
  
 
J'ai souvent entendu ce mot, dans des débats où les protagonistes s'invectivaient.
 
Je me suis dit que ce serait sympa d'en comprendre (et d'en retenir) la définition.
 
Histoire de s'approprier ce mot, et de l'utiliser, car je pense qu'il serait content.
 
Le mot en question : manichéen
 
Oui, je sais au départ ça fait un peu peur, et ça fait penser à un truc très technique qui impressionne.
 
La définition : qui sépare sans nuance, le bien et le mal.
 
En gros, des propos manichéens laissent à penser que pour la personne qui les utilisent, c'est noir ou blanc.
 
Et pourtant, la vie nous engage à penser que non, ce n'est pas noir ou blanc.
 
Cela peut être gris.
 
Alors voilà les ami(e)s, ne soyez pas manichéens, soyez emplis de nuances.
 
Parce que le gris, ça peut être chouette aussi.
 
Allez hop, pour digérer tout ça, une petite chanson que j'aime beaucoup:
 
Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 08:00

 

 

 

 

J'avais acheté ce livre à une foire aux livres, pour plusieurs raisons:

 

- le prix : 0,80€,

- l'envie de lire un bouquin de Samuel Benchetrit (les bruns ténébreux, de surcroit écrivain, je kiffe),

- la couverture : le dessin m'a fait sourire,

- le résumé de l'histoire.

 

Je l'ai lu d'une traite (faut dire que c'est facile à lire, aéré, et écrit gros).

J'ai bien aimé, car au delà de l'histoire de ce type assez bizarre (en tout cas pas dans le moule), se pose la question du bien fondé de notre propre existence.

 

Chouette moment, finalement.

 

Roman Stern a un vrai problème : les dingues et les dépressifs du globe semblent l’avoir choisi comme confident exclusif. Au comptoir d’un café, dans la rue ou sous un abribus… À chaque fois, le jeune homme devient la cible privilégiée de tous ceux qui ont besoin de se plaindre. Et Roman ne s’emporte jamais. Il a toujours été comme ça. Plutôt spectateur qu’acteur, docile, adepte des salles obscures et du repli sur soi.

 

Jusqu’au jour où son alcoolique de tante lui lègue un caniche blanc accompagné d’un joli pactole ! Un coup du sort vite transformé en coup fumant : en créant La société des plaintes, Roman devient écouteur professionnel sans perdre de vue l’essentiel : dans la vie, on ne fait que passer et l’onglet à l’échalotes se déguste bien chaud

 

Samuel Benchetrit:

Né le 26 juin 1973 à Champigny sur Marne est un écrivaint, acteur, scénariste, réalisateur et metteur en scène français.

Repost 0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 08:00

 

 

 

Lors de ma dernière escapade parisienne, en décembre dernier, j'ai profité d'un temps de pause pour flaner et faire un peu de shopping.

 

Je me suis arrêtée dans un magasin qui propose des produits de maquillage (étonnant, non?).

 

J'avais déjà entendu parler des produits KIKO, mais cela n'existe pas près de chez moi.

 

Alors je n'ai pas hésité un seul instant, poussée par la curiosité et la grââaaaaaaaaace.

 

Quel univers impitoyable rempli de paillettes et de jeunes filles exaltées!

 

Après avoir fait des essais (ça s'appelle des swatchs pour être dans le coup), j'ai acheté deux ou trois trucs.

 

Des fards à paupières pailletés (Noël approchait, ça doit être ça), un blush crème (je ne connaissais que les poudres), un enlumineur et un recourbe-cils.

 

Les fards à paupière:

Eyeshadow

 

Avec un peu de recul, je peux vous donner mon avis : les fards à paupières sont bien (bonne tenue, pas trop de paillettes sur les joues), le blush crème est très bien aussi, et mon favori est l'enlumineur.

 

Le voilà (j'ai pris le 01).

 

 

 

Ce qui est stupéfiant, c'est que l'on peut prendre des trois couleurs sur un gros pinceau, et balayer le visage en insistant sur les joues (attention, l'objectif n'est pas de ressembler à une carotte); ou bien utiliser une seule couleur en blush.

 

Il existe un site internet KIKO, et l'on peut commander les produits; les prix sont très attractifs, et franchement la qualité est là; le site : link

 

Il y a encore des soldes, ça vaut le coup d'essayer!

 

Je n'ai pas encore essayé le recourbe cils (j'ai un peu la trouille), mais je vous assure qu'un peu d'enlumineur en fin de maquillage, donne bonne mine sur le visage et dans la tête.

 

Bonus : aujourd'hui c'est le 1er jour du mois de février, ça avance vers le printemps!!

 

 

Repost 0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 08:00
 
 
 
Lundi soir, je suis allée à une conférence , animée par Christophe André.
 
Christophe André est pyschiatre à l'hopital Ste Anne de Paris, et au delà de son job de praticien, il participe à beaucoup d'études, et a écrit des livres.
 
 
Je l'avais connu par ses articles parus dans Psychologies Magazine, et à chaque fois, je trouvais qu'il donnait les mots justes et accessibles à tous.
 
J'ai passé une très bonne soirée, avec lui qui fait preuve d'une très grande pédagogie, agrémentée d'exemples et de notes d'humour.
 
J'en ai appris beaucoup sur l'estime de soi, ce qui fait que l'on a ou pas à la base, et ce qui peut la diminuer ou l'augmenter.
 
J'ai aussi appris que pour être le mieux possible dans sa vie, il est nécessaire de faire la paix avec soi, de ne pas trop se charger quand on traverse une épreuve (en gros ne pas s'affliger une double peine).
 
Depuis quelques mois, j'ai amorcé un travail sur moi même, et je dois dire que cette conférence m'a bien éclairée sur le chemin de la sérénité (rien de gagné, juste des outils pour mieux se comprendre, s'accepter et se respecter soi même).
 
Je ne peux que vous recommander de lire ses paroles, d'ailleurs il tient un blog, c'est par là : link
 
Je ne sais pas si le lien va fonctionner, c'est une première pour moi...
 
J'aimerais tellement confier ma maman, qui vit une grosse dépression depuis des années à ce monsieur, tant son approche et sa bienveillance pourraient, je pense, l'aider.
 
 
 
Christophe André:
 
Né à Montpellier en 1956, il passe sa thèse de médecine à Toulouse en 1980, puis son mémoire de psychiatrie en 1982, et exerce depuis 1992 à l’hopital Sainte-Anne à Paris, au sein du Service hospitalo-universitaire de Santé mentale et de Thérapeutique.
Il est spécialisé dans la prise en charge des troubles anxieux et dépressifs, et tout particulièrement dans le domaine de la prévention des rechutes.
 
Christophe André est l’un des chefs de file des thérapies comportementales et cognitives en France, et a été l’un des premiers à y introduire l’usage de la méditation en psychothérapie.
Chargé d’enseignement à l’Université Paris X, il est auteur de nombreux livres de psychologie à destination du grand public.
 
 
Repost 0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 08:00

 

 

J'avais entendu parler de ce livre, où plus particulièrement du précédent (où on va papa?).

 

J'avais décidé de ne pas le lire, car l'histoire d'un père avec deux enfants handicapés, c'était trop.

 

Et là, l'histoire d'un mari qui perd son épouse, c'est tellement plus rigolo.

 

 

 

"Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre.

C'est bien triste.

Cette année, on n'ira pas faire les soldes ensemble".

 

Ce livre est une série de brèves, de billets d'humeur sur la vie de ce monsieur, après le décès de sa femme.

Il y a des moments poignants, et d'autres plus légers et drôles.

 

J'ai bien aimé ce livre, et j'avoue qu'au final j'en ai tiré plusieurs leçons:

- qu'il n'y a rien de PIRE que de perdre un être cher; tout ce qui nous ennuie, nous chagrine au quotidien n'est rien à côté de cette douleur

- qu'il y a une vie après la mort, même si cela relève plus de la survie quand même,

- qu'il faut dire aux personnes qu'on aime qu'on les aime; quand ils ne sont plus là, c'est trop tard.

 

Sur cette petite note guillerette, je vous bise.

 

Et vous souhaite de ne pas trop vous focaliser sur les petites nuisances de la vie, les brouilles, les déceptions.

Demain sera un autre jour.


Et tant qu'il y a de la vie, il y a de la vie. 

Repost 0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 08:00

 

 

En 2008, lorsque Barack Obama avait été élu, j'en avais fait des caisses, tellement j'étais contente (et je n'étais pas la seule).

 

Il a été réélu, et j'étais bien contente aussi (moins fofolle quand même, le temps passe...) (et pis Romney, c'était vraiment pas la classe à Dallas) (tiens, au fait JR Ewing alias Larry Hagman est mort).

 

Quel charisme, quel sourire!

 

Je ne ferai pas son bilan de 1er mandat, d'autres l'ont fait mieux que moi.

 

Je crois que cet homme fait du mieux qu'il peut, qu'il apporte tous les jours un penchant vers l'humanité et souhaite plus d'égalité (étonnant qu'un Président US se prononce en faveur du mariage gay, par exemple).

 

Pour autant, certains points noirs demeurent : le port d'armes, la peine de mort, la non fermeture de Gantanamo...

 

Il n'empêche, son job est loin d'être paisible et même si sa femme a changé de coiffure (bonjour la frange), cela ne doit pas être fun tous les jours.

 

For more years.

 

Repost 0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 08:00
 
 
   
 
 
 
 
La semaine dernière, j'ai appris que David Bowie allait sortir un nouvel album.
 
Après 10 ans de silence.
 
Il faut dire que son absence était inquiétante, étant donné que l'on savait qu'il était malade; apparemment victime d'un cancer.
 
Je m'attendais plutôt à apprendre son décès; cette nouvelle me ravit par conséquent.
 
Voilà le titre qui sort actuellement, avant la sortie de l'album en mars prochain :
  
 
 
C'est très plaisant d'entendre sa voix de nouveau.
Bonne nouvelle de début d'année.
Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 08:00

 

 

 

 

Allez, c'est reparti avec un billet sur un livre que j'ai bien aimé.

 

Même si le thème est un peu ardu (des fois, j'ai besoin de profondeur).

 

Alors voilà le livre en question:

 

 

L’un, Simon, vendeur de jouets dans un grand magasin, est désespéré de ne pouvoir donner d’enfant à sa femme.

L’autre, François, homme d’affaires impitoyable au pouvoir immense, a toujours refusé d’être père.

Quelle relation s’établit entre ces deux hommes que tout sépare, et qui n’auraient jamais dû se rencontrer ?

Comment et pourquoi François va-t-il échouer dans un obscur hôpital de la Creuse, devant une pile de Playboy et un paquet de Kleenex, pour venir en aide à Simon ?

 

Comédie féroce et bouleversante, on en vient à comprendre la souffrance d'une personne en mal d'enfant, ainsi que celle qui a toujours refusé d'être père, mais qui finalement change d'avis, dans l'espoir d'aider l'autre.

 

J'ai bien aimé ce livre; je crois que je n'ai jamais été déçue de Didier Van Cauwelaert.

 

Et pis pour ne rien vous cacher, j'aime les ours en peluche, pour en posséder pas mal chez moi (mon côté totale regression); alors la couverture m'a attiré (vous avez vu les yeux de l'ours?).

 

Je vous laisse avec une phrase qui m'a marqué dans ce livre : "On est digne de posséder les choses que si l'on est capable de les perdre".

 

A méditer, les ami(e)s.

Repost 0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 08:00

 

De nature assez curieuse, et souvent pressée par le temps, j'ai été tentée de tester un nouveau produit, qui a le mérite de faire le travail en 2 temps 3 mouvements.

 

L'hiver, j'ai la peau sèche, et cette fois j'ai pris la résolution d'être un peu plus soigneuse de ce côté là.

 

Déjà, depuis l'été, après une visite chez la pédicure, j'avais pris l'engagement avec moi même de crèmer mes pieds plus souvent (en gros je le faisais rarement et depuis que j'ai changé de crème, une qui sent bon et qui n'est pas grasse, je suis plus assidue).

 

Donc, j'ai adopté le rituel des pieds; restait à envisager le reste de my body.

 

Le beurre corporel au karité de chez Body Shop avait déjà trouvé sa place, comme l'huile sèche de chez Caudalie (une tuerie).

 

Et pis ce truc est apparu:

 

 

 

 

Youpi, un produit que l'on applique rapidos après la douche, et que l'on rince dans la foulée.

 

Et qui laisse la peau douce.

 

Bon, j'étais quand même dubitative, car de l'anarque, j'en ai déjà testé.

 

Et là, super résultat.

 

On est d'accord, cela ne remplace pas une vraie séance de crémage, mais de temps en temps, c'est bien venu.

 

En plus l'odeur est super agréable (vous vous souvenez de l'odeur de la crème nivea dans la boite ronde bleue (celle que ma grand mère utilisait), eh ben elle est là).

 

Donc mon résultat : concluant pour un matin où l'on est un peu bousculée et que l'on veut enfiler une paire de collants.

J'ai utilisé la version bleue, spéciale peaux sèches, et le prix de cet article est de 4€ et des brouettes.

Repost 0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 08:00
 
 
Cela fait un moment que je n'ai pas publié de billet sur mon blog.
 
Je reviens aujourd'hui.
 
Si je n'ai rien publié depuis quelques semaines, c'est pour plusieurs raisons:
 
- une période des fêtes de fin d'année qui me sape le moral, me donne le cafard,
- un gros chagrin d'amitié (qui comme son nom l'indique peut faire aussi mal qu'un chagrin d'amour) qui m'est tombé dessus alors que je ne m'y attendais pas,
- une charge de travail colossale pour boucler des tas de trucs avant la fin de l'année,
- une implication, toujours importante auprès de mes parents, qui vieillissent et perdent de l'autonomie.
 
Je n'ai pas listé ces points dans un ordre hiérarchique, disons que tout cela empilé, a fait que j'étais dans une salle période, avec plus d'essence dans le moteur.
 
Aujourd'hui cela va un peu mieux, même si seul le premier point est réglé (mais reviendra, damned).
 
Je ne promets rien, mais je tenais par souci d'honnêteté à me livrer de la sorte, parce que mon absence a suscité des réactions de plusieurs personnes (sur le blog ou par mail).
 
J'ai été très touchée par ces attentions, de sentir que je comptais suffisamment pour que l'on s'inquiète de mon bien être.
J'ai déjà adressé des remerciements à ces personnes, et je les renouvelle aujourd'hui.
 
Alors on verra, continuez de venir faire votre petit tour chez moi, de guetter un billet, et d'y laisser votre trace.
 
L'autre jour à la radio, j'ai entendu ça:
 
 
Je ne suis pas spécialement fan de ce chanteur, mais j'ai trouvé qu'il parlait pile poil de mon ressenti du moment.
 
Repost 0

Présentation

Recherche

Archives

Catégories