Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 08:00

 

 

J'avais envie d'aller au ciné, et de ne pas me prendre la tête.

 

 

Donc destination comédie américaine, avec des belles personnes, des beaux sentiments et une happy end.

 

Je suis allée voir Happinees Therapy.

 

Happiness Therapy : affiche

 

 

La vie réserve parfois quelques surprises…
Pat Solatano a tout perdu : sa maison, son travail et sa femme. Il se retrouve même dans l’obligation d’emménager chez ses parents.
Malgré tout, Pat affiche un optimisme à toute épreuve et est déterminé à se reconstruire et à renouer avec son ex-femme.
Rapidement, il rencontre Tiffany, une jolie jeune femme ayant eu un parcours mouvementé. Tiffany se propose d’aider Pat à reconquérir sa femme, à condition qu’il lui rende un service en retour.

Un lien inattendu commence à se former entre eux et, ensemble, ils vont essayer de reprendre en main leurs vies respectives.

 

 

Bon les grosses ficelles étaient de sortie, l'happy end se profila très vite à l'horizon.

J'ai moyennement aimé ce film (j'ai même piqué du nez, donc soit c'était un signe que je n'étais pas captivée, soit j'étais vraiment fatiguée) (la 2e option étant de toute façon averée, j'opte pour la 1ere).

 

Il parait qu'il y a de l'oscar dans l'air...j'ai aucune certitude là dessus, à part vous dire que Bradley Cooper est canon, même avec un sac poubelle sur le dos (avez-vous déjà essayé d'imaginer un homme avec ce genre d'accoutrement? si vous riez c'est qu'il ne vous fait pas l'effet escompté).

Repost 0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 21:50
Edit : j'ai changé la bande annonce!
Vendredi soir, je suis allée au ciné avec une copine.
 
Nous n'étions pas pour autant décidées d'aller voir le même film, mais j'ai obtenu gain de cause au final (je gagne en force de persuasion) (ça change).
 
J'avais envie d'aller voir ce film:
 
 
Déjà parce que j'aime Fabrice Luchini d'amour, et ensuite l'histoire me tentait bien, alors que je n'ai aucune proximité avec le corps enseignant (j'ai pourtant connu des corps d'enseignants forts attirants) ( Vous ai-je déjà dit que j'ai passé deux fois le CAPES et que j'ai échoué?, ceci explique peut être cela) (pour la proximité du corps enseignant, je précise).
 
Ensuite, je tiens à préciser que le jeune acteur qui joue l'élève est époustouflant (je lui prédis une grande carrière) (appelez moi Elisabeth Tessier); bien que je ne me souvienne plus de son nom...(n'est pas Elisabeth Tessier qui veut).
 
En fait, tout au long du film, le suspens s'installe (ma copine inspirait plus fort régulièrement tant elle croyait qu'il y allait avoir du sang) (mais y en a pas, je vous rassure).
Il y a aussi des moments de rigolade, c'est parfait.
 
Un petit bémol, Emmanuelle Seigner, qui à mon sens n'est pas une si bonne actrice que ça (faudrait qu'elle épouse un bon réalisateur, ça l'aiderait).
 
En tout état de cause, c'était un bon moment, même si je suis rentrée en baillant à m'en décrocher la machoire (les séances de ciné le vendredi soir, qui se terminent à 22h, c'est en vérité une vraie lutte pour mon organisme) (je vieillis c'est sûr et certain).
 
 
 
       
 
Repost 0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 08:00
 
La semaine dernière je suis allée au cinéma; j'étais pas trop décidée pour autant.
 
Je suis allée voir "du vent dans mes mollets".
En fait, cela me tentait moyen d'aller voir un film reposant sur l'histoire d'une petite fille, dans les années 1980.
 
Mais comme j'avais lu de bonnes critiques, je me suis laissée tenter (j'ai autant de personnalité qu'une endive).
 
Et je n'ai pas regretté (des fois, il faut accepter d'être une endive).
 
C'était très bien.
 
L'histoire:
 
Rachel Gladstein a neuf ans, une maman merveilleusement étouffante, un papa drôlement cynique, et une mémé adorablement mortifère.
Rachel rêve d’être aimée de sa blonde et vacharde maîtresse, de faire partie du club des amies de Barbie, et de devenir l’unique amie de Marina Campbell parce que sa maman est morte et que son papa est un baron anglais.
Mais c’est la rentrée des classes, Rachel dort avec son cartable et pisse au lit, sa mère lui impose de commencer une thérapie avec une psy hors du commun et par dessus le marché, Valérie, la petite grosse effrontée la harcèle pour devenir sa copine.
Quand l’adversité s’acharne, à quoi bon lutter ?...
 
De bons moments , plein de droleries, d'espièglerie, de profondeur...
 
Et de très bons acteurs (bon, je me demande quand même si l'apparence d'Agnès Jaoui était voulue ou pas, parce qu'elle a beaucoup changé).
 
Bref, tout ça pour dire qu'il ne faut pas toujours lutter contre l'endive qui est en nous, et je vous recommande de voir ce film (et de me donner votre avis sur la question posée plus haut, à savoir, Agnès Jaoui est-elle comme ça maintenant dans la vraie vie?)
 
Repost 0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 08:00

 

 

 

 

 

Petite rentrée cinématographique.

 

Je suis allée voir "Cherchez Hortense" avec J.P Bacri, Kristin Scott Thomas, Claude Rich, Isabelle Carré etc...

 

 

J'étais envieuse de voir un film sur les rapports humains entre adultes, et évidemment, quand j'ai lu le résumé, et qu'il était question d'une difficulté relationnelle entre un fils et son père, cela m'a parlé.

 

 

J'ai bien aimé ce film, j'ai trouvé que les acteurs étaient très justes dans leurs rôles (à part Kristin Scott Thomas, qui est trop belle) (je m'explique, une femme jolie comme elle, ça dénature un peu son rôle) (fin de la parenthèse).

 

Jean Pierre Bacri est toujours aussi ronchon, mais quand il fait place à quelques instants de sensibilité, c'est touchant.

 

Quelques situations cocasses, d'autres plus profondes; bref un joli moment de cinéma.

Repost 0
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:00

 

 

 

L'avantage, avec la télé d'Orange, c'est que vous pouvez regarder des tas de trucs, sans (presque) bouger le petit doigt.

 

Du coup, avec ce bel été qui nous éblouit, j'ai regardé deux ou trois trucs dont je vais vous parler.

 

La vie d'une autre:

Super film de Sylvie Testud avec Juliette Binoche et Mathieu Kassowitcz.

Le résumé : une femme de 40 ans, mariée avec un enfant, se réveille un matin, en ayant oublié les 15 dernières années de sa vie.

Panique à bord, elle a tout oublié : son travail, son mari, son fils.

Je ne vous raconterai pas la fin, mais franchement, j'ai beaucoup aimé.

Et cette Juliette Binoche, quelle actrice!

Si vous avez l'occasion de le voir, allez-y.

 

Les enfants:

Film assez moyen avec Karin Viard et Gérard Lanvin.

Ou comment essayer de former un couple, en essayant de recomposer une famille avec des enfants.

Ca rigole, ça pleure, ca s'engueule.

Un peu comme la vraie vie finalement, avec des hauts et des bas

Cela ne vous transporte, ça vous remet juste les pieds sur terre.

 

 

We need to talk about Kevin:

Super film avec Tilda Swinton.

Ou comment essayer de vivre, après que son fils de 16 ans soit devenu un tueur en série.

Les questions d'une mère sur ce qu'elle a manqué, raté, pas vu (ou vu mais n'a rien fait), etc...

Cette Tilda Swinton, quelle actrice!! (vous mesurez à quel point je pourrais être critique de cinéma).

J'ai bien aimé ce film, même si je l'avoue, c'était plutôt flippant par moments.

 

Voilà, voilà....

Bons films les ami(e)s.

Et n'oubliez pas, rien ne vaut une séance de cinéma (même si pour se vernir les ongles de pieds en regardant le film, c'est moins pratique).

Repost 0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 08:00

 

 

Voila, mardi soir je suis allée au ciné.

 

Pas dans mon ciné habituel pour des raisons particulières (j'aime mieux mon ciné de quartier, plus propre, plus tranquille, et surtout avec moins de colonies de vacances d'ados dont c'était la sortie hebdomadaire!!!!).

 

Pour le film, je suis allée voir celui dont on parle beaucoup en ce moment (j'ai autant de personnalité qu'une endive).

 

Surtout pour les acteurs en place (parce que pour le scénario, autant vous dire que c'est pas tellement subtil : deux personnes se rencontrent, s'aiment, se séparent, se retrouvent).

 

La vraie vie quoi (surtout avec les violons en bonus).

 

Bon, je ne vais pas vous encourager à vous précipiter ventre à terre dans la première salle obscure venue pour voir ce chef d'oeuvre, car à part se mordre les lèvres en regardant jalousement la silhouette de Sophie Marceau, ou boire la tasse en regardant les yeux bleus de Gad Elmaleh, y a pas grand chose à en dire.

 

(la photo montre Gad Elmaleh de dos, j'ai peur que vous vous noyez).

 

Là, de face.

 

Pour finir, en sortant du ciné, j'ai quand même regardé sur le net, l'âge de Sophie Marceau (le bonheur d'avoir un Iphone dans son sac) (mais comment j'ai pu vivre sans???) (hahaha).

 

Et la stupeur et tremblements.

 

Elle va avoir 46 ans.

 

Elle est plus vieille que moi (mais parait 10 ans de moins).

 

Et Gad Elmaleh est amoureux d'une princesse (parait-il, selon les derniers potins mondains).

 

J'ai pris une averse sur la tête (au sens propre comme au sens figuré), et je suis allée poser mon fondement sur un siège dans un bar, histoire de me remettre (j'ai bu du cidre, j'étais un peu pompette).

 

Après je suis rentrée me coucher (la vraie vie quoi)(Sophie Marceau se couche aussi le soir, c'est rassurant).

 

 

 

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 08:00

 

 

Samedi soir, je suis allée au cinéma.

 

La dernière fois, c'était le 1er mai...autant dire que les débuts de mois sont propices à m'emmener dans des salles obscures.

 

En fait, samedi dernier, il y avait l'envie, l'opportunité, et la sympathique compagnie.

 

J'ai vu le dernier film de Jacques Audiard, "de rouille et d'os".

 

J'avais lu, ici ou là, pas mal de critiques, pas toujours positives sur ce film.

 

Mais les histoires de personnes, à qui il arrive des trucs pas terribles, qui dérivent, et sortent finalement la tête de l'eau, ça me plait.

 

Bon, je ne vais pas vous raconter l'histoire dans les détails, mais mon impression générale est que j'ai bien aimé ce film, sans pour autant en être franchement tourneboulée.

 

J'ai bien aimé le jeu des acteurs (ceux qui gerbent sur Marion Cotillard peuvent aller ramasser leur vomis), quand à l'acteur belge Mathieu Schoenaerts, il a bien fait le boulot.

 

Et pis vous savez, moi les orques qui font le show à Marineland, ça m'émeut toujours.

 

J'ai quand même un truc qui me taraude depuis samedi soir : je voudrais savoir comment on peut filmer Marion Cotillard, amputée des deux jambes (sous toutes les coutures) (on voit bien les moignons), alors qu'elle a toujours ses deux jambes maintenant.

 

 

Comme dirait Gérard Majax : y a un truc.

 

Oui, mais lequel?

 

 

PS1 : aucun prix au festival de Cannes 2012 pour ce film, au cas où vous l'ignoreriez.

PS2 : merci au parrain de ce blog, pour la soirée toute sympathique en sa compagnie.

 

 

Je crois que j'ai trouvé la réponse à ma question :

 

 

 

 T'en dis quoi le parrain? Tu comprends ce que je comprends?

 

 

 

 

Repost 0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 08:00

 

 

Mardi dernier, 1er jour du mois de mai, je suis allée au ciné avec ma copine Stéphanie.

 

Nous avions envie de voir un film pour rigoler, parce qu'entre le mauvais temps, la campagne présidentielle, et autres joyeusetés, il fallait bien penser se détendre.

 

Nous avons été vite d'accord sur le choix du film:

 

Ce film a le mérite de commencer sur une situation assez banale : le choix du prénom pour un futur enfant.

 

Au bout d'une demi heure, on pensait que l'affaire été classée, parce que l'intrigue était déjà déballée.

 

 

C'était sans compter sur un déroulé de rebondissements, autour d'un diner à huit clos.

 

 

Qu'est ce que nous avons ri.

 

Je ne veux pas vous en dire plus, mais franchement, si vous voulez vous marrer et apprécier le jeu des acteurs, allez le voir.

 

Un très bon moment en perspective!

 

Repost 0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 08:00

 

 

J'ai regardé, vendredi soir, la cérémonie des César sur Canal +.

 

J'adore ce gendre de soirée, je ne pourrais l'expliquer (peut être parce que je suis cinéphile?)

 

A l'heure où je vous parle, vous connaitrez certainement le palmarès; pourtant, je vais vous livrer mes impressions à moi.

 

- César du meilleur acteur : Omar Sy (je suis bien contente), j'aime bien Jean Dujardin, mais à force, c'est l'overdose.

 

 

- César du meilleur second rôle masculin : Michel Blanc (l'exercice de l'état, que je n'ai pas vu); bien contente, à part cette andouille de Mathilde Seigner qui n'a pas pu s'empêcher de dire à demi-mots (mais avec elle, c'est jamais à moitié), qu'elle aurait préféré Joeystarr!

Michel Blanc n'a pas réapparu dans la salle, je pense qu'il a essayé de la massacrer à la tronçonneuse dans les coulisses.

 

 

   

- César de la meilleure actrice : Bérénice Bejo : aucun avis là dessus.

 

 

A part ça, Antoine de Caunes pas toujours drôle, des décolletés inimaginables, avec certainement du double face pour coller les bords sur la peau,

un très bel hommage à Annie Girardot (j'ai eu la larme à l'oeil),

Joyestarr qui dance sur scène au début, très classe (sérieusement),

Kate Winslet très belle,

des robes du soir pas toujours au point (comment tenir le haut d'une robe bustier : Clotlde Hesme), des tenues masculines toujours les mêmes (smoking noir, chemise blanche, noeud papillon),

Maiwenn qui pleurait tellement que si elle avait reçu un prix pour elle même (meilleur film ou meilleur réalisateur), la Seine aurait débordé...

 

 

 

Repost 0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 21:51

 

 

Bon, voilà, c'est fait.

 

La cérémonie des Golden Globes a rendu son verdict, et Jean Dujardin (appelons le John from the garden) n'a pas démérité, pour sa prestation dans "the Artist" (dont celui du meilleur acteur).

 

Après la Palme d'or à Cannes, ça comme à faire.

 

Jean Dujardin après avoir reçu le trophée du meilleur acteur de comédie lors des 69e Golden Globes pour The Artist

 

Je n'ai pas vu le film, je ne peux pas me prononcer.

 

Je crois que le seul film que j'ai vu avec John, c'est "un balcon sur la mer" (que j'ai beaucoup aimé d'ailleurs).

 

Et je le trouve, comment dire....

 

Excitant.

 

Qu'est ce que ce sera après les Oscars?

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives

Catégories